Effets résiduels des applications de chaux, de zinc et de manganèse sur le sol et sur les éléments nutritifs utilisés par les plantes en climat tempéré et humide.

Kowalenko, C.G. et Ihnat, M. (2013). « Effets résiduels des applications de chaux, de zinc et de manganèse sur le sol et sur les éléments nutritifs utilisés par les plantes en climat tempéré et humide. », Canadian Journal of Soil Science, 93(1), p. 113-125. doi : 10.4141/CJSS2011-044  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans le cadre d’un essai qui s’est déroulé de 1979 à 1993, les auteurs ont appliqué trois traitements à base de chaux et cinq à base de zinc (Zn) et de manganèse (Mn) à divers intervalles sur plusieurs cultures. L’objectif était d’évaluer les effets résiduels des traitements sur le rendement des cultures, sur la teneur en éléments nutritifs et sur l’extraction des oligo-éléments du sol par la technique Mehlich-3. Les chercheurs ont appliqué de la chaux (0, 9 et 19 Mg par hectare) en 1979, 1981 et 1986. Les oligo-éléments [2,3 kg de Zn par hectare (Zn), 2,3 kg de Mn par hectare (Mn1), 4,5 kg de Mn par hectare (Mn2), et Zn_Mn1) ont été appliqués au feuillage du chou-fleur en 1979, 1980, 1982, 1984 et 1985, ou incorporés au sol en 1988, 1989 et 1990 avant la culture d’avoine. De 1991 à 1993, la culture expérimentale était le dactyle pelotonné (Dactylis glomerata L.). La chaux qu’on a cessé d’appliquer en 1986 a continué d’affecter la croissance des graminées, qui s’est accrue de jusqu’à 7 % avec le chaulage le plus important lors de la deuxième coupe, en 1993. L’application d’oligo-éléments (achevée en 1988) a elle aussi affecté le rendement des graminées jusqu’au milieu de 1993, mais la nature de ces effets variait (hausse, baisse, aucun effet selon le taux d’application combiné de la chaux et des oligo-éléments). Le chaulage a augmenté la concentration de Ca extrait du sol à soixante centimètres de profondeur en 1993. La teneur du sol en zinc et Mn extractibles diminue avec la hausse des applications de chaux antérieures. Les applications de Zn et de Mn augmentent la quantité des oligoéléments correspondants extraite du sol dans la couche de 15 cm de sol de surface échantillonnée à l’automne 1993. Les applications de chaux réduisent la quantité totale de C et de N dans le sol, ce qui a des conséquences sur la gestion du N et la séquestration du C. La chaux réduit la disponibilité apparente de plusieurs oligoéléments qui ne faisaient pas partie des traitements (K, Mg, Na, S et Fe), ce qui pourrait atténuer les effets bénéfiques du chaulage.

Date de modification :