Quantitative multi-year elucidation of fecal sources of waterborne pathogen contamination in the South Nation River basin using Bacteroidales microbial source tracking markers.

Marti, R., Gannon, V.P.J., Jokinen, C.C., Lanthier, M., Lapen, D.R., Neumann, N.F., Ruecker, N.J., Scott, A., Wilkes, G.A., Zhang, Y., et Topp, E. (2013). « Quantitative multi-year elucidation of fecal sources of waterborne pathogen contamination in the South Nation River basin using Bacteroidales microbial source tracking markers. », Water Research, 47(7), p. 2315-2324. doi : 10.1016/j.watres.2013.02.009  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Sur une période de sept ans, soit de 2004 à 2010, 1 095 échantillons d’eau ont été prélevés à de multiples sites de surveillance du bassin versant de la rivière South Nation, en Ontario (Canada). Nous avons déterminé l’origine de la pollution fécale (êtres humains [10 %], ruminants [22 %], porcs [∼2 %], Bernaches du Canada [4 %] et rats musqués [7 %]) au moyen de la méthode des réactions en chaîne de la polymérase (PCR) en temps réel, en utilisant des marqueurs de Bacteroidales. Parallèlement, nous avons évalué la distribution de bactéries indicatrices de contamination fécale et de pathogènes d’origine hydrique (oocystes de Cryptosporidium, kystes de Giardia, Escherichia coli O157:H7, Salmonella enterica et les espèces de Campylobacter). Nous avons également examiné les associations entre la détection de marqueurs de Bacteroidales , la présence de bactéries indicatrices de contamination fécale, les pathogènes et l’utilisation distincte des terres ou des variables de l’environnement. Les corrélations linéaires sont faibles entre les marqueurs de Bacteroidales et les bactéries indicatrices de contamination fécale. Toutefois, une densité seuil d’indicateurs fécaux a permis de faire la distinction entre une densité moyenne des marqueurs et la présence ou l’absence de ceux‑ci. Cependant, la densité moyenne des marqueurs, et la présence/l’absence de marqueurs pourraient être déterminées d’après la densité seuil des indicateurs fécaux. Le marqueur de Bacteroidales propre aux ruminants a été le plus fréquemment décelé dans l’eau, ce qui est conhérent compte tenu du nombre élevé d’exploitations laitières dans la zone d’étude. La détection de marqueurs liés aux êtres humains ou aux ruminants était associée à un risque légèrement plus élevé de détection de Salmonella enterica. Un lien a été établi entre la détection d’indicateurs propres aux rats musqués/campagnols et des détections plus fréquentes des espèces de Campylobacter. Nous avons observé des associations positives importantes entre les marqueurs et les pathogènes, notamment entre : i) les marqueurs Bacteroidales totaux et Cryptosporidium et Giardia, ii) les marqueurs liés aux ruminants et S. enterica et iii) les rats musqués et les espèces de Campylobacter

Date de modification :