The composites based on plasticized starch and graphene oxide/reduced graphene oxide.

Ma, T., Chang, P.R., Zheng, P., et Ma, X. (2013). « The composites based on plasticized starch and graphene oxide/reduced graphene oxide. », Carbohydrate Polymers, 94(1), p. 63-70. doi : 10.1016/j.carbpol.2013.01.007  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Du graphite a été oxydé afin de préparer de l’oxyde de graphène (OG), et l’OG a été réduit avec du glucose pour obtenir une feuille d’oxyde de graphène réduit (OGR). Il subsistait de nombreux groupes résiduels contenant de l’oxygène sur l’OG et l’OGR. Comparativement au graphite, les feuilles d’OG et d’OGR semblaient plates et transparentes, et les suspensions aqueuses suivaient bien la loi de Beer-Lambert. Des composites ont aussi été produits en utilisant de l’OG et de l’OGR comme matière de charge dans des matrices d’amidon plastifié (AP). En raison de la présence d’une plus grande quantité de groupes contenant de l’oxygène, l’OG pourrait former une interaction plus forte avec la matrice d’AP que l’OGR. Les composites OG/AP avaient une meilleure résistance à la traction et un meilleur allongement à la rupture et formaient une meilleure barrière à l’humidité que les composites OGR/AP, mais avaient une stabilité thermique moindre. Les composites OG/AP pourraient servir de protection contre la lumière UV, alors ques les conductivités des composites OGR/AP pourraient atteindre respectivement 1,07 × 10-4, 6,92 × 10-4 et 0,01 S/cm pour des HR de 50, 75 et 100 %.

Date de modification :