Bees diversified in the age of eudicots.

Cardinal, S. et Danforth, B.N. (2013). « Bees diversified in the age of eudicots. », Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences, 280(1755), p. 1-9, Article 20122686. doi : 10.1098/rspb.2012.2686  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Des estimations fiables de l’âge des principaux clades des abeilles sont nécessaires afin de mieux comprendre l’histoire évolutive des abeilles et leur association étroite avec les plantes à fleurs. Des temps de divergence ont été estimés pour quelques groupes d’abeilles, mais aucune étude n’a encore fourni d’estimation pour les principales lignées. Pour dater l’origine des abeilles et de leurs principaux clades, nous avons tout d’abord réalisé une analyse phylogénétique des abeilles, incluant des représentants de toutes les familles et sous familles existantes et de presque toutes les tribus existantes, à partir des données de séquences de sept gènes. Nous avons ensuite utilisé cette phylogenèse pour placer 14 points d’étalonnage temporels d’après l’information obtenue à partir de fossiles à des fins d’analyse des temps de divergence par horloge moléculaire relâchée avec taux non corrélés, qui tient compte des incertitudes relativement aux relations phylogénétiques et aux données fossiles. Nous avons également examiné l’effet entraîné par le déplacement d’un âge limite supérieur rigide près de la racine de l’arbre phylogénétique et l’effet de différentes topologies sur les temps de divergence estimés. Nous avons estimé que les « groupes couronnes » des abeilles sont apparus il y a environ 123 millions d’années, soit entre 113 et 132 millions d’années, en même temps que l’origine ou la diversification des Dicotylédones vraies, un groupe comprenant 75 % des espèces angiospermes. Tous les principaux clades des abeilles seraient apparus durant le Crétacé moyen et supérieur, c’est‑à‑dire lorsque les angiospermes sont devenues le groupe de plantes terrestres prédominant.

Date de modification :