Relationship of soil extractable and fertilizer boron to some soil properties, crop yields, and total boron in cotton and wheat plants on selected soils of Punjab, Pakistan.

Niaz, A., Ahmad, W., Zia, M.H., et Malhi, S.S. (2013). « Relationship of soil extractable and fertilizer boron to some soil properties, crop yields, and total boron in cotton and wheat plants on selected soils of Punjab, Pakistan. », Journal of Plant Nutrition, 36(3), p. 343-356. doi : 10.1080/01904167.2012.744037  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le bore (B) est un microélément essentiel nécessaire aux organes de reproduction, notamment pour la formation du tube pollinique chez le blé (Triticum aestivum L.), de même que pour la floraison et la formation des capsules chez le cotonnier (Gossypium hirsutum L.) Notre étude a porté sur 80 champs agricoles situés dans quatre districts de la zone cotonnière de Punjab, au Pakistan, et présentant différentes séries de sols où il y a eu rotation entre la culture du blé et la culture du coton; nous avons mesuré les concentrations de B extractible (B extractible à l’acide chlorhydrique [HCl] à 0,05 M ) et d’engrais au B dans les sols et nous avons évalué leur relation avec certaines propriétés physico-chimiques des sols (pH, teneur en matière organique [MO], en carbonate de calcium [CaCO3] et en argile), ainsi que le rendement et les concentrations totales en B des plants de blé et des cotonniers. Tous les sols présentaient un pH alcalin (de 7,45 à 8,55), une forte teneur en CaCO3 (de 2,14 à 8,65 %), moins de 1,0 % de MO (de 0,33 à 0,99 %), peu de P disponible pour les plants (P [Olsen] < 8 mg•kg-1 de sol) et une teneur modérée en potassium (K) extractible à l’acétate d’ammonium (K < 200 mg•kg-1 sol). Des 80 échantillons de sol, 65 (81 %) présentaient une faible teneur en B disponible (B < 0,45 mg•kg-1, entre 0,11 et 0,43 mg B/kg). Des 80 échantillons de plants correspondants, les concentrations de B dans les feuilles de tous les échantillons de blé et de coton analysés se situaient sous les seuils critiques (< 10 mg•kg-1 pour le blé; < 30 mg•kg-1 pour le coton). Une analyse de régression entre la concentration totale en B de la plante et la concentration du sol en B extractible a révélé de fortes corrélations positives linéaires tant pour le blé (R2 = 0,509***, significatif à P < 0,001) que pour le coton (R2 = 0,525***, significatif à P <0,001). Une analyse de régression plus poussée entre la teneur en B extractible du sol et le rendement en grains du blé ainsi qu’entre la teneur totale en B des feuilles et le rendement en grains du blé a également révélé de fortes corrélations positives linéaires (R2 = 0,76 et 0,42, respectivement). La fertilisation au bore des parcelles de démonstration dressées dans les champs pauvres en B extractibles a, pour tous les districts, amélioré le rendement grainier des cultures de blé et également contribué à une importante augmentation du rendement en coton-graine des cultures de coton subséquentes en raison de la présence de B résiduel. En conclusion, les résultats semblent indiquer que de nombreux sols de la zone cotonnière de Punjab sont pauvres en B extractible pour la culture du blé et du coton, en particulier lorsque ces plantes sont cultivées dans des sols pauvres en MO et à forte teneur en CaCO3.

Date de modification :