Modulating protein function through reversible oxidation: Redox-mediated processes in plants revealed through proteomics.

Bykova, N.V. et Rampitsch, C. (2013). « Modulating protein function through reversible oxidation: Redox-mediated processes in plants revealed through proteomics. », Proteomics, 13(3-4), p. 579-596. doi : 10.1002/pmic.201200270  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Chez les végétaux, le contrôle de l’oxydoréduction intervient dans presque toutes les voies du métabolisme cellulaire qui influent sur son homéostasie et son bilan énergétique. Il existe donc un lien étroit entre ce métabolisme et le degré d’oxydoréduction de la cellule (ou du compartiment) à l’état stable. La protéomique constitue un nouvel outil, très puissant, pour caractériser la réaction d’oxydation des protéines et la régulation de cette oxydation dans le cadre du métabolisme de divers types de cellules. Selon certaines études protéomiques, tout laisse croire que le réseau d’oxydoréduction est intégré à d’autres voies de signalisation de la cellule, dont celles où interviennent le Ca2+, la phosphorylation des protéines, les acides jasmonique, salicylique et abscissique, l’éthylène et d’autres phythormones. Nous passons en revue les progrès réalisés à l’aide des diverses techniques et approches protéomiques en vue d’élucider certains aspects de la signalisation d’oxydoréduction et des changements survenant dans l’état d’oxydoréduction de la cellule. Nous portons une attention particulière aux modifications réversibles de l’état d’oxydoréduction des protéines ainsi qu’à trois grands processus, soit le stress oxydatif et nitrosatif, la défense contre les pathogènes ainsi que la réaction d’oxydoréduction et la régulation de l’oxydoréduction au sein de la cellule, en utilisant comme exemples diverses études de protéomique végétale portant sur l’oxydoréduction.

Date de modification :