Feeding canola meal to dairy cows: A meta-analysis on lactational responses.

Martineau, R., Ouellet, D.R., et Lapierre, H. (2013). « Feeding canola meal to dairy cows: A meta-analysis on lactational responses. », Journal of Dairy Science (JDS), 96(3), p. 1701-1714. doi : 10.3168/jds.2012-5740  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’objectif de la présente méta-analyse était de déterminer les effets de la substitution d’une source de protéine par le tourteau de canola (TC) sur la lactation (TC moins le témoin) des vaches laitières. L’analyse a porté sur 49 comparaisons de traitements alimentaires isoazotés (±1,0 % protéines brutes [PB]) publiées depuis 1975 (27 expériences). La consommation de TC variait de 1,0 à 4,0 kg/jour (écart-type = 0,65). Les régressions ont été forcées à l’origine et pondérées selon la taille de l’échantillon, puis on a vérifié les différences de consommation de matière sèche et de concentrations de PB et d’extrait à l’éther des rations. Le rendement laitier et le rendement en protéines laitières ont varié positivement à la substitution d’une source de protéines par le TC. La variation du rendement en protéines laitières dépendait de la source de protéine substituée; la variation positive relevée pour la substitution du tourteau de soya par le TC était la moitié de celle constatée pour la substitution des autres sources de protéines. Dans le cas de la substitution par le TC des sources de protéines autres que le tourteau de soya, l’effet constaté était en partie lié à une variation positive du pourcentage de protéines laitières. La réponse quant à l’efficacité de l’utilisation de l’azote (N du lait/N consommé) était positive lorsqu’une source de protéine était remplacée par le TC. Les variations négatives de l’apport en protéines métabolisables (PM) estimées à l’aide du modèle de 2001 du Conseil national de recherches ont été associées aux variations positives du rendement en protéines laitières découlant de la substitution par le TC, ce qui est contraire à la relation positive attendue entre l’apport en PM et le rendement en protéines laitières. En conclusion, les résultats actuels semblent indiquer qu’un complément protéique peut être remplacé par du TC avec des effets positifs sur la production de lait et de protéines laitières. Ces données semblent également indiquer que le modèle du Conseil national de recherches sous-estime l’apport en PM associé l’inclusion du TC dans l’alimentation des bovins laitiers.

Date de modification :