Low Doses of Allergen and Probiotic Supplementation Separately or in Combination Alleviate Allergic Reactions to Cow β-Lactoglobulin in Mice.

Thang, C.L., Boye, J.I., et Zhao, X. (2013). « Low Doses of Allergen and Probiotic Supplementation Separately or in Combination Alleviate Allergic Reactions to Cow β-Lactoglobulin in Mice. », Journal of Nutrition, 143(2), p. 136-141. doi : 10.3945/jn.112.169466  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Un supplément alimentaire de probiotiques et la stimulation de la tolérance orale peuvent atténuer certains types d’allergies alimentaires. Dans les travaux présentés ici, nous avons étudié l’atténuation de la réaction allergique attribuable aux effets de probiotiques (VSL 3) et/ou de la stimulation de la tolérance orale, ensemble et séparément, au moyen d’un allergène alimentaire donné à des souris sensibilisées à la β-lactoglobuline (BLG). Pour notre expérience, nous avons utilisé des souris BALB/c mâles de 3 semaines que nous avons réparties en 6 groupes (n = 8/groupe) : souris témoins négatives, sensibilisation feinte (TM−), souris témoins positives sensibilisées à la BLG (TM+), souris à tolérance orale stimulée sensibilisées à la BLG (TOS), souris TOS recevant les probiotiques (TOP), souris TM− recevant les probiotiques (PRO) et souris recevant les probiotiques sensibilisées à la BLG (PROS). Les souris ont été sensibilisées par injection intrapéritonéale de BLG et d’alun, puis soumises à une provocation à la BLG par voie orale. Leur réaction immunologique a été évaluée d’après une échelle d’hypersensibilité et la concentration d’immunoglobulines sériques spécifiques de la BLG, d’IgE sérique totale et d’IgA fécale et d’après la concentration de cytokines dans le sérum et dans des lysats de rate. Les valeurs d’hypersensibilité des souris PROS (2,00 ± 0,53), TOS (0,75 ± 0,46), et TOP (1,00 ± 0,53) étaient inférieures dans une mesure significative à celles des souris TM+ (2,63 ± 0,52); il en allait de même des concentrations sériques d’IgE spécifiques de la BLG (34,3 ± 10, 0,442 ± 0,36, 3,54 ± 3,5 et 78,5 ± 8,7 μg/L pour les souris PROS, TOS, TOP et TM+, respectivement). Ces résultats semblent indiquer que le VSL 3 a neutralisé la réaction allergique essentiellement en entraînant l’augmentation de la concentration d’IgA sécrétoires intestinales chez les souris PROS, et que la tolérance orale a eu des effets protecteurs spécifiques contre l’allergie à la BLG provoquée, probablement par une suppression active relayée par les cellules T régulatrices CD4+CD25+. Chez les souris TOP, les probiotiques n’ont pas entraîné d’autre baisse des valeurs d’hypersensibilité par comparaison aux souris TOS, mais il se pourrait que l’augmentation de la concentration d’IgA sécrétoires intestinales confère une protection additionnelle à des provocations non spécifiques non prévues.

Date de modification :