Identification of irradiated meats by determining o- and m-tyrosine as markers.

Chen, S., Fan, L., Song, J., Liu, C., et Zhang, H. (2013). « Identification of irradiated meats by determining o- and m-tyrosine as markers. », Meat Science, 93(2), p. 226-232. doi : 10.1016/j.meatsci.2012.08.022  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pour l’identification des viandes irradiées, nous avons évalué divers paramètres influant sur l’efficacité de l’extraction des isomères de position de la tyrosine. La meilleure méthode est une simple extraction à l’acide formique à 0,1 % avec précipitation des protéines à l’acétone. La séparation de base de l’extrait a été réalisée par chromatographie liquide avec détection par fluorescence (CL-FLUO) et par chromatographie liquide couplée à deux spectrométries de masse (CL-SM/SM). La limite de détection de la CL-FLUO et de la CL–SM/SM était de 1,7–2,1 et 0,3–0,5 ng/mL, respectivement; par ailleurs, avec les deux méthodes, nous avons obtenu une très bonne corrélation linéaire sur trois ordres de grandeur, d’excellents taux de récupération (78,68–88,90 %) et de bons écarts-types résiduels (≤ 8 %). De plus, les deux méthodes ont donné de bons résultats avec plusieurs échantillons. Dans le cas de l’o-tyrosine et la m-tyrosine, la tendance s’ordonnait, par ordre décroissant, comme suit : poulet > bœuf > trichiure > porc et poulet > trichiure > bœuf > porc, respectivement. La dose de rayonnements a pu être évaluée quantitativement au moyen de la corrélation non linéaire (y = A0x2 + A1x + A2) avec des coefficients de détermination r2 > 0,998 pour chacun des échantillons de viande.

Date de modification :