Influences of Sampling Methodologies on Pesticide-Residue Detection in Stream Water.

Xing, Z.S., Chow, T.L., Rees, H.W., Meng, F., Li, S., Ernst, B., Benoy, G.A., Zha, T., et Hewitt, L.M. (2013). « Influences of Sampling Methodologies on Pesticide-Residue Detection in Stream Water. », Archives of Environmental Contamination and Toxicology, 64(2), p. 208-218. doi : 10.1007/s00244-012-9833-9  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La méthode classique d’échantillonnage ponctuel, largement utilisée dans les études sur la qualité de l’eau, a été jugée déficiente sur le plan de la résolution spatiale et temporelle pour la surveillance des résidus de pesticides dans les cours d’eau. Cet article a pour objectif de comparer une méthode d’échantillonnage tenant compte des fluctuations du débit à la méthode classique d’échantillonnage ponctuel sur la base de sa sensibilité aux échelles temporelle et spatiale et des concentrations maximales de résidus de pesticides décelées dans les cours d’eau. Les données recueillies dans des cours d’eau récepteurs de trois bassins hydrographiques hiérarchiques situés dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick (Canada) ont été utilisées aux fins de cette étude. La méthode d’échantillonnage fondée sur les fluctuations du débit a détecté 20 à 30 % plus de cas de contamination par les pesticides que la méthode d’échantillonnage ponctuel lors d’épisodes de précipitations causant un ruissellement. L’échantillonnage ponctuel a sous-estimé de façon significative les concentrations moyennes de résidus de pesticides dans une proportion de 50 %, et les concentrations maximales, dans une proportion de 1 à 3 ordres de grandeur. L’échantillonnage fondé sur les fluctuations du débit effectué à l’aide d’un échantillonneur modifié a fourni une appréciation plus juste de la variabilité spatiale et temporelle des concentrations de résidus de pesticides, et son utilisation dans le cadre des programmes de surveillance est recommandée.

Date de modification :