Genetic control of soybean seed oil: I. QTL and genes associated with seed oil concentration in RIL populations derived from crossing moderately high-oil parents.

Eskandari, M., Rajcan, I., et Cober, E.R. (2013). « Genetic control of soybean seed oil: I. QTL and genes associated with seed oil concentration in RIL populations derived from crossing moderately high-oil parents. », Theoretical and Applied Genetics (TAG), 126(2), p. 483-495. doi : 10.1007/s00122-012-1995-3  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Partout dans le monde, la graine de soja est une importante source d’huile de consommation humaine et, en Amérique du Nord, c’est l’une des principales matières premières renouvelables entrant dans la production du biodiesel. En exploitant les locis de caractères quantitatifs (QTL) ou des marqueurs géniques spécifiques, il serait possible d’arriver plus rapidement à augmenter la teneur en huile des graines du soja [Glycine max (L.) Merrill] sans que leur teneur en protéines en soit changée, sinon que dans une mesure minime. La teneur en huile de la graine de soja est un caractère polygénique qui est régulé par de nombreux gènes, ayant pour la plupart de petits effets, et qui est inversement lié à la teneur en protéines. Les travaux présentés ici avaient pour but la recherche et la validation des QTL oléagineux chez deux populations de lignées pures recombinantes (LPR) issues de croisements entre 3 cultivars modérément riches en huile, soit OAC Wallace, OAC Glencoe et RCAT Angora. Les populations de LPR ont été produites en 2 ans dans divers environnements, en Ontario (Canada). Dans une population F3:6 de 203 LPR issues du croisement d’OAC Wallace avec OAC Glencoe, la cartographie de QTL multiples et l’analyse de variance à un facteur nous ont permis de mettre en évidence en tout 11 régions génomiques, réparties sur 9 chromosomes, associées à la teneur en huile. Le pourcentage de variation phénotypique expliqué par chacun des QTL allait de 4 à 11 %. L’analyse par génotypage sélectif bidirectionnel « en fonction du caractère » a permis de valider 4 (80 %) des 5 QTL analysés dans une population F3:5 de 211 LPR issues du croisement RCAT Angora × OAC Wallace. De plus, nous avons mis en évidence 7 interactions épistatiques bidirectionnelles pour la teneur en huile. Les interactions épistatiques et les QTL identifiés dans ces travaux pourraient servir pour une introgression assistée par marqueur visant l’empilement pyramidal des allèles de richesse en huile chez les cultivars du soja afin d’augmenter leur teneur en huile pour la production de biodiesel et la consommation humaine.

Date de modification :