Membrane filtration of the liquid fraction from a solid–liquid separator for swine manure using a cationic polymer as flocculating agent.

Masse, L., Mondor, M., et Dubreuil, J. (2013). « Membrane filtration of the liquid fraction from a solid–liquid separator for swine manure using a cationic polymer as flocculating agent. », Environmental Technology, 34(5), p. 671-677. doi : 10.1080/09593330.2012.710409  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La fraction liquide d’un séparateur solide/liquide pour du lisier de porc, qui fonctionne avec un polymère cationique pour promouvoir la floculation des particules, a été traitée au moyen d’une membrane de nanofiltration et de deux membranes d’osmose inverse enroulées en spirale. Huit lots différents de fraction liquide (de 750 à 1750 L) ont été concentrées jusqu’à obtention de rapports de concentration volumiques (RCV, volume initial/volume final) allant de 2,3 à 4,2. L’intensité de l’encrassement de la membrane était hautement variable, le taux de récupération du flux d’eau après les cycles de concentration allant de 13 à 88 %. L’encrassement le plus sévère était causé par une fraction liquide comportant relativement peu de solides en suspension (SS) (774 mg/L) et concentrée à un faible RCV de 2,6. Le lisier collecté le jour-même contenait aussi peu de SS, suggérant que moins de sites étaient disponibles pour l’adsorption de polymère et, donc, plus de polymère restait dans le liquide. Toutefois, étant donné l’opacité élevée des échantillons, aucun polymère résiduel n’a pu être détecté dans les échantillons d’alimentation ou de concentré. L’encrassement n’était pas totalement irréversible, plus de 97 % du flux au travers de la membrane pouvant être restauré au moyen d’un lavage avec des solutions acides et alcalines. D’autres tests réalisés avec des fractions de liquide dopées ont montré que l’encrassement dû au polymère résiduel en solution survenait à partir d’une concentration de polymère respectivement de 3 et de 11 mg/L dans les effluents initiaux et concentrés. Si un polymère cationique est utilisé pour prétraiter le lisier, la quantité de polymère ajoutée devra être étroitement reliée à la teneur en SS, par opposition au volume de lisier, afin de laisser très peu de polymère résiduel en solution.

Date de modification :