Multilocus sequence analysis of Bacillus thuringiensis serovars navarrensis, bolivia and vazensis and Bacillus weihenstephanensis reveals a common phylogeny.

Soufiane, B., Baizet, M., et Côté, J.-C. (2013). « Multilocus sequence analysis of Bacillus thuringiensis serovars navarrensis, bolivia and vazensis and Bacillus weihenstephanensis reveals a common phylogeny. », Antonie Van Leeuwenhoek International Journal of General and Molecular Microbiology, 103(1), p. 195-205. doi : 10.1007/s10482-012-9800-5  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le groupe Bacillus cereus sensu lato comprend six espèces étroitement apparentées : Bacillus cereus, Bacillus anthracis, Bacillus thuringiensis, Bacillus mycoides, Bacillus pseudomycoides et Bacillus weihenstephanensis. C’est surtout par la formation d’un corps d’inclusion lors de la sporulation que B. thuringiensis se distingue des autres espèces. Quant à B. weihenstephanensis, c’est sa tolérance au froid et la présence de séquences signatures spécifiques dans le gène cspA et celui de l’ARNr 16S qui permettent de le différencier des autres. Au total, sept gènes domestiques (glpF, gmK, ilvD, pta, purH, pycA et tpi) de différents sérovars de B. thuringiensis et de B. weihenstephanensis ont été amplifiés et séquencés. Nous avons utilisé la méthode du maximum de vraisemblance pour inférer un arbre phylogénétique à partir de comparaisons des séquences concaténées. Les sérovars navarrensis, bolivia et vazensis de B. thuringiensis formaient un groupe non pas avec les autres sérovars de B. thuringiensis, mais plutôt avec les souches de B. weihenstephanensis, révélant une phylogénie commune. Nous avons également constaté chez les sérovars navarrensis, bolivia et vazensis de B. thuringiensis et chez les souches de B. weihenstephanensis, la présence de séquences signatures spécifiques ainsi que de SNP communs, qui n’ont pas été retrouvés chez les autres sérovars de B. thuringiensis.

Date de modification :