Does the presence of the gene for glaborous hull in annual canarygrass affect the response to chloride Fertilizer?

May, W.E., Holzapfel, C.B., Lafond, G.P., et Schoenau, J.J. (2013). « Does the presence of the gene for glaborous hull in annual canarygrass affect the response to chloride Fertilizer? », Canadian Journal of Plant Science, 93(1), p. 109-118. doi : 10.4141/cjps2012-068  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’alpiste roseau est une importante céréale annuelle dans l’ouest du Canada. Cette culture occupe un créneau unique, qui est celui de la nourriture pour les oiseaux en cage. On sait que les engrais à base de chlore (Cl) accroissent le rendement grainier de l’alpiste, cependant, cette réaction n’a été testée que sur un cultivar glabre. Or, à l’heure actuelle, les variétés glabres, qui résultent de la mutagènes se, s’avèrent moins productifs que les cultivars présentant des trichomes sur leur lemme, leur paléole et leurs glumelles. L’étude devait établir si le processus de mutagénèse à l’origine des cultivars sans trichomes sur le lemme, le paléole et les glumelles modifie aussi la réaction de l’alpiste roseau annuel aux engrais renfermant du chlore. À cette fin, les auteurs ont procédé à une expérience bifactorielle pendant 7 années-sites. Le premier facteur consistait en deux taux d’application de l’engrais Cl (0 et 18,2 kg de Cl par hectare) et le second, en quatre cultivars [Keet, Cantate, CDC Togo (glabre) et CDC Bastia (glabres)]. L’application d’engrais Cl augmente le rendement grainier de l’alpiste roseau annuel de 25 % et la majeure partie de cette hausse résulte d’une hausse de 21 % du nombre de graines par panicule. Le poids des graines concourt aussi à accroître le rendement grainier. Le chlorure n’interagit pas avec la présence ou l’absence de trichomes, de sorte que les producteurs peuvent s’attendre à une hausse de rendement s’ils appliquent de l’engrais Cl, quelle que soit la variété d’alpiste cultivée. Les producteurs devraient appliquer 9 kg de Cl par hectare aux cultures d’alpiste roseau annuel. En conclusion, le Cl n’intervient pas dans les mécanismes physiologiques responsables du rendement plus faible des cultivars glabres, comparativement à celui des cultivars pourvus de trichomes, et le Cl n’explique pas l’écart du rendement grainier entre ces deux types d’alpiste roseau.

Date de modification :