Laying the foundation for a taxonomic review of Puccinia coronata s.l. in a phylogenetic context.

Liu, M. et Hambleton, S. (2013). « Laying the foundation for a taxonomic review of Puccinia coronata s.l. in a phylogenetic context. », Mycological Progress, 12(1), p. 63-89. doi : 10.1007/s11557-012-0814-1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La classification infraspécifique du Puccinia coronata fait l’objet de controverse, et les divers systèmes proposés peuvent se résumer à trois grandes catégories : (1) existence de deux espèces, le P. coronifera et le P. coronata; (2) existence de ces deux espèces, mais subdivisées en nombreuses formae speciales, la gamme d’hôtes de chacune se limitant à un seul genre de la famille des Poaceae; (3) existence d’une seule espèce, le P. coronata, subdivisée en quelques variétés dont les gammes d’hôtes peuvent se chevaucher. Afin de réévaluer ces systèmes dans le contexte des analyses multigéniques et des évaluations morphologiques comparatives, nous avons généré des données pour un ensemble complet de spécimens déposés en herbier ou récemment récoltés, représentatifs d’une vaste gamme d’hôtes et d’origines géographiques. L’analyse phylogénétique d’un ensemble de données combinées sur la séquence ADN de quatre locus (BT, COI, ITS et RPB2) nous a permis de constater un degré élevé de variation génétique. Les différences morphologiques entre lignées phylogénétiques présentaient des chevauchements, mais nous avons pu distinguer neuf lignées en calculant le rapport longueur/largeur moyen des téliospores et des urédospores et en mesurant le hile et le plus long appendice des téliospores. Le taxon qui infecte les plantes du genre Avena est également représenté par des spécimens prélevés chez une vaste gamme d’autres graminées, tandis que les autres lignées, comme celles s’attaquant aux Bromus et aux Agrostis, étaient associées à une gamme d’hôtes restreinte. Nous avons notamment analysé les séquences ADN de certains spécimens types, ce qui nous a permis de préciser la position taxonomique de cinq variétés déjà décrites. En nous fondant sur les signes de spécificité d’hôte, la morphologie et les analyses multigéniques, nous avons reconnu sept espèces, et nous avons distingué deux variétés chez une de ces espèces. Nous présentons des descriptions élargies, des illustrations et une clé synoptique. Nous avons également créé une nouvelle série au sein du genre Puccinia, la série Coronata, pour y inclure toutes les lignées qui formaient le P. coronata sensu lato.

Date de modification :