New sources of resistance to Colletotrichum truncatum race Ct0 and Ct1 in Lens culinaris subsp. culinaris obtained by single plant selection in germplasm accessions.

Shaikh, R., Diederichsen, A., Harrington, M., Adam, J., Conner, R.L., et Buchwaldt, L. (2013). « New sources of resistance to Colletotrichum truncatum race Ct0 and Ct1 in Lens culinaris subsp. culinaris obtained by single plant selection in germplasm accessions. », Genetic Resources and Crop Evolution, 60(1), p. 193-201. doi : 10.1007/s10722-012-9825-7  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’anthracnose causée par le champignon pathogène Colletotrichum truncatum est une grave maladie de la lentille (Lens culinaris Medikus subsp. culinaris). Elle cause une défoliation prématurée et l’apparition sur les tiges de profondes lésions, ce qui entraîne le flétrissement et la mort de la plante. Nous avons obtenu un total de 579 obtentions de lentille provenant de 20 pays, déposées dans 4 collections de matériel génétique, situées en Russie, en Pologne, en Bulgarie et en Hongrie. Les obtentions, pour la plupart des races locales, avaient été récoltées entre 1923 et 1988. Par conséquent, dans le cas de beaucoup d’obtentions dites résistantes, certaines des plantes obtenues étaient sensibles; nous avons donc dû réaliser un ou deux cycles de sélection des individus résistants, puis effectuer une autofécondation avant de soumettre l’obtention à de nouveaux essais de résistance à l’agent pathogène. En conditions contrôlées, pour chaque obtention, nous avons inoculé à des lots de plantes en début de floraison soit la race Ct0 (isolat 95A8) du C. truncatum, soit la race Ct1 (isolat 95B36). Les symptômes évalués étaient le nombre de lésions sur la tige principale, la profondeur des lésions et la proportion de la plante qui était flétrie. La sélection de sujets individuels a permis d’obtenir une résistance chez 23 obtentions de lentille (4,0 %); nous avons produit 15 lignées résistantes à la race Ct1 (2,6 %), 7 lignées résistantes à la race Ct0 (1,2 %) et 1 lignée résistante aux deux races. Notre étude est la première à faire état d’une résistance du L. culinaris à la race Ct0 du C. truncatum ainsi que d’une résistance combinée aux deux races. Il est possible de demander à l’auteur principal des semences provenant des lignées homozygotes résistantes; elles sont identifiées par le numéro d’obtention initial suivi du suffixe -Ct0, -Ct1 ou -Ct0Ct1, indiquant la résistance.

Date de modification :