Transportation of market-weight pigs: I. Effect of season, truck type, and location within truck on behavior with a two-hour transport.

Torrey, S., Bergeron, R., Widowski, T.M., Lewis, N., Crowe, T.G., Correa, J.A., Brown, J.A., Gonyou, H.W., et Faucitano, L. (2013). « Transportation of market-weight pigs: I. Effect of season, truck type, and location within truck on behavior with a two-hour transport. », Journal of Animal Science, 91(6), p. 2863-2871. doi : 10.2527/jas.2012-6005  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Il semble que la saison et la conception du véhicule de transport jouent un rôle important dans le bien-être des porcs pendant le transport, mais on en connaît peu sur leur interaction et leurs effets sur le comportement des porcs. Notre expérience visait à examiner l’effet de la saison et de la conception du véhicule de transport sur le comportement des porcs ayant atteint le poids de marché pendant le chargement, le transport et le déchargement ainsi que dans les installations d’attente à l’abattoir. En tout, 3 756 porcs ont été transportés soit dans une remorque surbaissée à trois niveaux (bétaillère) (3N; n = 181 porcs/semaine dans 8 compartiments expérimentaux) soit dans une remorque à deux niveaux (système hydraulique) (2N; n = 85 porcs/semaine dans 4 compartiments). La durée du transport jusqu’à l’abattoir était de 2 heures, et ce, tant en été qu’en hiver (6 semaines chaque saison). La densité de chargement était de 0,40 m2/porc dans les deux véhicules. Il fallait plus de temps (P = 0,033) pour charger les porcs dans le véhicule à 2N que dans celui à 3N, mais la saison n’a pas influé sur le temps de chargement (P = 0,571). Les porcs chargés dans le véhicule à 3N reculaient plus souvent (P = 0,003) que ceux chargés dans le véhicule à 2N. La seule intervention du manipulateur a été le tapotage des animaux avec une fréquence qui variait selon le type de véhicule utilisé : il fallait plus d’interventions (P = 0,014) avec le 2N qu’avec le 3N. Pendant le chargement, le nombre de glissades, de chutes, de chevauchements, de virages à 180°, de glissements sous un autre porc et de vocalisations était plus élevé (P = 0,001) en hiver qu’en été. Une fois à bord, le nombre de porcs qui restaient debout, à l’exploitation et pendant le transport, était plus élevé (P < 0,001) dans le véhicule à 2N que dans le véhicule à 3N et, en été, le nombre d’animaux qui se couchaient pendant le transport était plus élevé (P = 0,012) qu’en hiver. Il fallait plus de temps (P < 0,001) pour décharger les porcs du véhicule à 3N que du véhicule à 2N, mais nous n’avons constaté aucune différence (P = 0,473) entre les deux types de véhicules en ce qui a trait au temps qu’il a fallu aux animaux pour se coucher dans les installations d’attente, une fois à l’abattoir. En hiver, les porcs glissaient et tombaient plus souvent (P < 0,001) pendant le déchargement, il fallait plus de temps (P < 0,001) pour les décharger et ils se couchaient plus rapidement (P = 0,006) une fois arrivés dans les installations d’attente qu’en été. La conception du véhicule, notamment la présence de rampes, a influé sur le comportement des porcs, avant, durant et après le transport, et ce, quelle que soit la saison. La saison a eu un effet dur le comportement des animaux pendant le chargement et déchargement, surtout en termes de glissades et de chutes sur la rampe, et les différences dans la conception des remorques (ou des camions) avaient aussi un effet sur le temps du déchargement et le comportement des animaux dans les installations d’attente. Les rampes et les changements de direction durant le chargement semblent ralentir le processus de manipulation. Mots clés : comportement, porc, saison, transport, conception du véhicule

Date de modification :