Strain Specific Factors Control Effector Gene Silencing in Phytophthora sojae.

Shrestha, S.D., Chapman, P., Zhang, Y., Zhang, Y., et Gijzen, M. (2016). « Strain Specific Factors Control Effector Gene Silencing in Phytophthora sojae. », PLoS ONE, p. 1-22. doi : 10.1371/journal.pone.0150530  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le gène d’avirulence Avr3a du Phytophthora sojae code un effecteur qui peut déclencher une réaction immunitaire chez les plantes de soja porteuses du gène de résistance Rps3a. Les souches de P. sojae qui expriment le gène Avr3a sont donc avirulentes chez les plantes porteuses du gène Rps3a, tandis que les souches qui n’expriment pas le gène Avr3a sont virulentes. Pour étudier la transmission héréditaire de l’expression du gène Avr3a et de la virulence du P. sojae chez le soja Rps3a, nous avons effectué des croisements génétiques et des autofécondations. Un croisement entre les souches ACR10 et P7076 du P. sojae cause le silençage génique transgénérationnel de l’allèle Avr3a, et cet effet est méiotiquement stable jusqu’à la génération F5. Or, des croisements expérimentaux entre la génération F1 (ACR10 X P7076) et la souche P6497 inhibent le silençage de l’Avr3a. L’expression de l’Avr3a dans la descendance est variable et corrélée avec la pénétrance phénotypique du caractère d’avirulence. Les individus F1 issus du croisement direct P6497 X ACR10 diffèrent quant à leur expression de l’Avr3a, résultat qui ne peut s’expliquer par l’empreinte parentale ou l’hétérozygotie. Selon l’analyse de petits ARN issus de la séquence du gène Avr3a dans les souches parentales et la descendance hybride, la présence de petits ARN est nécessaire mais pas suffisante pour silencer le gène. Nous concluons que la transmission héréditaire du phénotype de silençage du gène Avr3a dépend de facteurs qui varient entre les souches de P. sojae .

Date de modification :