Sélection de la langue

Recherche

Résistance aux antimicrobiens d’isolats d’Escherichia fergusonii provenant de poulets de chair

Simmons, K., Islam, R., Rempel, H., Block, G.S., Topp, E., et Diarra, M.S. (2016 in press). « Antimicrobial Resistance of Escherichia fergusonii Isolated from Broiler Chickens. », Journal of Food Protection.

Résumé

Dans le cadre de la présente étude, nous voulions examiner la résistance aux antibiotiques de bactéries Escherichia fergusonii isolées dans des élevages commerciaux de poulets de chair. En tout, 245 isolats provenant d’échantillons cloacaux et fécaux prélevés dans 32 exploitations chez des poulets de 28 à 36 jours ont été obtenus. Les isolats ont été identifiés par PCR et leur sensibilité à 16 antibiotiques a été déterminée au moyen d’un essai de diffusion en milieu gélosé. Tous les isolats étaient sensibles au méropénème, à l’amikacine et à la ciprofloxacine. C’est la résistance à l’ampicilline (75,1 %), celle à la streptomycine (62,9 %) et celle à la tétracycline (57,1 %) que nous avons observées le plus fréquemment. Sur les 184 isolats résistants à l’ampicilline, 127 ont été étudiés à l’aide d’une puce à ADN portant 75 sondes pour les déterminants génétiques de la résistance aux antibiotiques. Sur ces 127 isolats, les gènes de β­lactamase blaCMY2, blaTEM, blaACT, blaSHV et blaCTX-M-15 ont respectivement été détectés dans 120 (94,5 %), 31 (24,4 %), 8 (6,3 ), 6 (4,7 %) et 4 (3,2 %) isolats. Les autres gènes détectés comprenaient ceux qui confèrent une résistance aux aminosides (aadA1, strA, strB), aux triméthoprimes (dfrV, dfrA1), aux tétracyclines (tetA, tetB, tetC, tetE) et aux sulfamides (sul1, sul2). L’intégron de classe 1 a été trouvé dans 35 (27,6 %) des isolats résistants à l’ampicilline. Cependant, nos données ont montré que les isolats d’E. fergusonii analysés ne portaient aucun gène blaOXA de carbapénémase. L’électrophorèse sur gel en champ pulsé a révélé que les isolats d’E. fergusonii résistants à l’ampicilline sélectionnés étaient génétiquement diversifiés. La présente étude indique que la surveillance des bactéries résistantes aux antimicrobiens devrait inclure les bactéries entériques comme E. fergusonii, qui pourraient constituer un réservoir de gènes de résistance aux antibiotiques. La détection d’isolats porteurs de gènes de β­lactamase à spectre élargi, en particulier blaCTX-M-15, dans le cadre de nos travaux, donne à penser que des recherches approfondies sur la présence de ces gènes chez les poulets de chair sont justifiées.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :