Émergence et production de graines d’ériochloé (Eriochloa villosa) dans des cultures de légumineuses fourragères.

Simard, M.-J., Nurse, R.E., et Darbyshire, S.J. (2015). « Émergence et production de graines d’ériochloé (Eriochloa villosa) dans des cultures de légumineuses fourragères. », Canadian Journal of Plant Science, 95(3), p. 539-548. doi : 10.4141/CJPS-2014-317  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’ériochloé velue est une graminée annuelle originaire de l'est de l'Asie qui est maintenant présente en Amérique du Nord, particulièrement dans la ceinture de production de maïs des États-Unis. L'espèce a été observée au Canada en 2000 (sud du Québec). De nouvelles, généralement petites, populations ont été découvertes à chaque année depuis 2007 et l'espèce est devenue une mauvaise herbe règlementée et de quarantaine à l’échelle nationale en 2011. Afin d’évaluer le potentiel de la culture de légumineuses pérennes comme pratique permettant de réduire les populations d’ériochloé velue établies, le patron d’émergence, la densité, la biomasse et la production de graines ont été évalués dans des parcelles soit laissées intactes (témoins), en jachère chimique (applications séquentielles de glyphosate) ou cultivées en luzerne ou trèfle de 2009 à 2011. À chaque année, les plantules d’ériochloé velue ont commencé à émerger tôt (29 avril au 5 mai) et ont continué à émerger sur une période de 26 à 85 jours. Toutes les cohortes hebdomadaires laissées intactes ont produit des graines. Dans les parcelles laissées intactes, 10 000 graines m2 d’ériochloé velue ont été produites en 2010 et 2011. Dans les parcelles en jachère chimique le nombre d’émergences a diminué d'environ 2/3 à chaque année. Aucune graine d’ériochloé velue n'a été récoltée durant les fauches de luzerne ou de trèfle, sauf lors d'une seule coupe tardive. Toutefois, malgré la destruction de la cohorte printanière initiale (à l'aide d'herbicide) et une régie de coupes standard, l'apport de graines d’ériochloé à la banque de graines a augmenté à chaque année dans ces cultures. Il est donc peu probable que l'ajout d'une culture de légumineuses pérenne dans une rotation diminue l'abondance locale d’ériochloé velue.

Date de modification :