The biopesticide innovation chain: A template for development of microbial agents from discovery to registration.

Svircev, A.M., Boyetchko, S.M., et Castle, A.J. (2014). « The biopesticide innovation chain: A template for development of microbial agents from discovery to registration. », Acta Horticulturae (ISHS), 1056, p. 43-46.

Résumé

Par le passé et encore de nos jours, la découverte d’agents de lutte biologique (ou biopesticides) pouvant être utilisés pour la lutte contre Erwinia amylovora a traditionnellement reposé sur un premier moment « eureka » d’un seul laboratoire de recherche. En revanche, le modèle de recherche et de développement qu’utilise Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) pour la recherche sur les biopesticides, une fois mis en œuvre, utilise de multiples étapes de recherche ponctuées de points de décision en coups d’accordéon indiquant quels biopesticides devraient être mis au point et maintenus dans le circuit du développement. La chaîne d’innovation des biopesticides vise à simplifier le processus et de faire transiter l’agent de lutte biologique (ou biopesticide) potentiel de la table de laboratoire vers la commercialisation complète et l’adaptation technologique. Les biopesticides éventuels peuvent franchir toutes les étapes de l’évaluation préalable in vitro et in vivo, des essais sur le terrain, de la mise au point du processus de fermentation et de la formulation, des consultations sur la réglementation, des essais sur le terrain à grande échelle, de la production expérimentale et de la commercialisation. Ce modèle est utilisé pour la mise au point d’un biopesticide à haute efficacité pour la lutte contre l’agent pathogène du feu bactérien. Pour illustrer l’utilité de la chaîne d’innovation des biopesticides d’AAC, le présent article résume la mise au point d’un système vecteur à base de Pantoea agglomerans bactériophage, ou système vecteur de phages, pour la lutte contre E. amylovora dans les vergers.

Date de modification :