Susceptibility in field populations of codling moth, cydia pomonella (L.) (lepidoptera: Tortricidae), in ontario and quebec apple orchards to a selection of insecticides.

Grigg-McGuffin, K., Scott, I.M., Bellerose, S., Chouinard, G., Cormier, D., et Scott-Dupree, C.D. (2014). « Susceptibility in field populations of codling moth, cydia pomonella (L.) (lepidoptera: Tortricidae), in ontario and quebec apple orchards to a selection of insecticides. », Pest Management Science, 71(2), p. 234-242. doi : 10.1002/ps.3787  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

CONTEXTE : Le carpocapse de la pomme fait partie des principaux ravageurs des fruits à pépins dans le monde. La résistance aux insecticides est devenue un problème répandu de la lutte antiparasitaire. Toutefois, on ne connaît pas l’état actuel de la résistance aux insecticides en Ontario et au Québec des populations de carpocapses de la pomme. RÉSULTATS : Des populations de carpocapses de la pomme ont été prélevées dans 27 vergers de l’Ontario et du Québec de 2008 à 2010. Une série de bioessais en laboratoire a été réalisée pour établir la sensibilité de base des adultes et des larves à l’azinphos-méthyl, au thiaclopride, au chlorantraniliprole et au méthoxyfénozide. Le pourcentage de mortalité chez les carpocapses de la pomme adulte se situait entre 22 et 97 % et entre 21 et 85 % lorsqu’ils étaient exposés à des bioessais (application topique) utilisant de l’azinphos-méthyl et du thiaclopride respectivement. La toxicité CL50 de l’azinphos-méthyl de trois vergers choisis était cinq fois plus élevée que celle d’une population sensible aux insecticides. Le pourcentage de mortalité chez les larves néonates se situait entre 5 et 50 %, entre 15 et 65 %, entre 90 et 100 % et entre 10 et 40 % lorsqu’elles étaient exposées à des bioessais (diète) utilisant de l’azinphos-méthyl, du thiaclopride, du chlorantraniliprole et du méthoxyfénozide, respectivement. CONCLUSION : D’après la réponse des populations prélevées sur le terrain, l’apparition d’une résistance à certains insecticides homologués était manifeste chez certaines populations de l’Ontario et du Québec. Comme l’état actuel de la résistance aux insecticides est documenté dans ces régions, des modifications aux stratégies de gestion du carpocapse de la pomme devraient être entreprises avant que des changements dans l’efficacité sur le terrain se produisent.

Date de modification :