Epigenetics and the evolution of virulence.

Kasuga, T. et Gijzen, M. (2013). « Epigenetics and the evolution of virulence. », Trends in Microbiology, 21(11), p. 575-582. doi : 10.1016/j.tim.2013.09.003  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les organismes pathogènes et envahissants se caractérisent notamment par l’adaptabilité qu’ils démontrent lorsque les conditions, dans l’organisme-hôte ou dans le milieu, leur sont défavorables. De récents travaux ont révélé que l’adaptabilité des phytopathogènes repose sur des processus épigénétiques. La variation épiallélique de gènes effecteurs qui permet d’éviter la réponse immunitaire de l’hôte est un phénomène en émergence. C’est aussi le cas de la reprogrammation et de la diversification des modalités transcriptionnelles qui résultent d’un processus épigénétique de dé-répression d’éléments transposables. Ces phénomènes indiquent que le contrôle épigénétique de l’expression génique est un mécanisme polyvalent engendrant une diversité phénotypique adaptable et transmissible d’une génération à l’autre.

Date de modification :