Transgenerational gene silencing causes gain of virulence in a plant pathogen.

Qutob, D., Chapman, B. P., et Gijzen, M. (2013). « Transgenerational gene silencing causes gain of virulence in a plant pathogen. », Nature Communications, 4:1349. doi : 10.1038/ncomms2354  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les gènes d’avirulence (Avr) des phytopathogènes codent des protéines effectrices qui déclenchent une immunité chez les plantes possédant les gènes de résistance (R) appropriés. Le gène Avr3a du Phytophthora sojae présente une variation allélique quant la quantité d’ARN messager produite par la transcription. Les souches de P. sojae qui renferment une quantité détectable de ces transcrits Avr3a sont avirulentes pour les plantes porteuses du gène Rps3a, tandis que les souches dépourvues d’ARNm Avr3a ne sont pas détectées par le gène Rps3a et sont donc virulentes. Nous avons pu établir des interactions non mendéliennes entre les divers allèles Avr3a naturellement présents entraînent un silençage génique transgénérationnel, et nous avons observé que certaines molécules d’ARN comptant à peine 25 nucléotides sont abondantes chez les souches à silençage génique mais non chez celles renfermant de l’ARNm Avr3a. Cet exemple de silençage génique transgénérationnel a ceci d’exceptionnel qu’il se produit naturellement et accroît la virulence du pathogène.

Date de modification :