Comparative analysis of SWIRM domain-containing proteins in plants.

Gao, Y., Yang, S., Yuan, L., Cui, Y., et Wu, K. (2012). « Comparative analysis of SWIRM domain-containing proteins in plants. », Comparative and Functional Genomics, 2012(Article ID 310402). doi : 10.1155/2012/310402  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les complexes de remodelage de la chromatine influent sur l’expression des gènes par leur utilisation de l’énergie générée par l’hydrolyse de l’ATP pour interrompre ou modifier l’association entre les histones et l’ADN. Le domaine SWIRM (Swi3p, Rsc8p et Moira) a la forme d’une hélice alpha et compte environ 85 acides aminés. Les protéines comportant un domaine SWIRM forment de grands complexes de sous-unités qui interagissent avec d’autres facteurs de modification de la chromatine et pourraient jouer un rôle important chez les végétaux. On en connaît toutefois peu sur les protéines à domaine SWIRM des végétaux. Dans cette étude, nous avons identifié et analysé 67 protéines à domaine SWIRM chez 6 espèces végétales. Chez les végétaux, les protéines à domaine SWIRM peuvent être classées en trois types : type Swi, type LSD1 et type Ada2. Habituellement, le domaine SWIRM forme un motif hélice-tour-hélice couramment retrouvé chez les protéines de liaison à l’ADN. Les gènes codant les protéines du domaine SWIRM chez l’Oryza sativa sont fortement exprimés, notamment dans le pistil. De plus, OsCHB701 et OsHDMA701 sont régulés à la baisse par le stress causé par le froid, tandis que OsHDMA701 et OsHDMA702 sont fortement induits par le stress causé par la chaleur. Ces observations montrent que les protéines du domaine SWIRM pourraient jouer un rôle important dans le développement des plantes et dans leur réponse aux stress environnementaux.

Date de modification :