Detection and genetic diversity of Prunus necrotic ringspot virus in the Niagara Fruit Belt, Canada.

Cui, H., Hong, N., Wang, G.P., et Wang, A.M. (2012). « Detection and genetic diversity of Prunus necrotic ringspot virus in the Niagara Fruit Belt, Canada. », Canadian Journal of Plant Pathology, 34(1), p. 104-113. doi : 10.1080/07060661.2012.661768  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le virus des taches annulaires nécrotiques du prunier (VTANP) se trouve partout dans le monde et attaque principalement les fruits à noyau et les roses. Au Canada pour étudier le VTANP, 69 échantillons, y compris 32 échantillons de cerisiers et 37 de pêchers, ont été collectés au hasard dans 3 différentes parcelles sur une ferme expérimentale de la zone de production fruitière du Niagara, en Ontario. Un test ELISA a montré que 18 des 32 cerisiers et 13 des 37 pêchers étaient infectés par le VTANP, pour une incidence moyenne de 44,9 %. La présence du VTANP, révélée par le test ELISA dans les échantillons, a été confirmée par PCR-CDNA. Le segment génomique presque entier RNA3 encodant la protéine de mouvement (PM) 5'-proximale et l'enveloppe protéinique (EP) 3'-proximale des 31 échantillons a été cloné et séquencé. L'analyse phylogénétique des gènes des PM et des EP suggère que 31 isolats appartiennent à deux groupes, PV96 et PV32, dont le premier prédomine. Durant la saison de croissance 2011, aucune différence phénotypique évidente n'a été observée chez les arbres infectés par le VTANP et les arbres sains. Pour autant que nous le sachions, cette étude constitue la première caractérisation du VTANP au Canada.

Date de modification :