Impact of Riparian Zone Protection From Cattle on Nutrient, Bacteria, F5 coliphage, Cryptosporidium, and Giardia Loading of an Intermittent Stream.

Sunohara, M., Topp, E., Wilkes, G.A., Gottschall, N., Neumann, N.F., Ruecker, N.J., Jones, T.H., Edge, T.A., Marti, R., et Lapen, D.R. (2012). « Impact of Riparian Zone Protection From Cattle on Nutrient, Bacteria, F5 coliphage, Cryptosporidium, and Giardia Loading of an Intermittent Stream. », Journal of Environmental Quality, 41(4), p. 1301-1314. doi : 10.2134/jeq2011.0407  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans cette étude de cinq ans, nous nous sommes servis d’un plan expérimental amont aval pour comparer la qualité de l’eau (nutriments et microbes) d’un ruisseau intermittent traversant un petit pâturage (~2,5 bovins ha-1) entre un tronçon où le bétail avait accès au ruisseau (TAB : tronçon accessible au bétail) et un autre où le bétail n’avait pas accès à la zone riveraine (TNAB : tronçon non accessible au bétail). Le long du TNAB, des clôtures empêchaient le bétail d’approcher à moins de 3 à 5 m du ruisseau. Durant l’étude de cinq ans, à débit faible, à débit élevé et dans toutes les conditions de débit, environ 88 % (26/32) des comparaisons de la charge moyenne en contaminants ont indiqué une réduction nette de la charge dans le TNAB, tandis que ce pourcentage s’est chiffré à 38 % (12/32) dans le TAB. Pour l’ensemble des conditions de débit, les pourcentages moyens de réduction de la charge en nutriments et en bactéries plus coliphages F étaient de 24 et de 23 %, respectivement, dans le TNAB et de -9 et de -57 % dans le TAB (les valeurs positives sont des réductions, tandis que les valeurs positives sont des augmentations). Toutefois, peut être en raison de l’habitat faunique protégé le long du TNAB, le pourcentage moyen de réduction de la charge en Cryptosporidium pour l’ensemble des conditions de débit s’est chiffré à -321 % dans le TNAB et à 60 % dans le TAB; pour le Giardia, ces pourcentages étaient de 209 % dans le TNAB et de 73 % dans le TAB. Pour l’ensemble des conditions de débit, les réductions moyenne des charges en NH4+-N, en PRD (phosphore réactif dissous), en coliformes totaux, en E. coli et en Enterococcus étaient significativement plus grandes (p < 0,1) dans le TNAB que dans le TAB. À débit élevé, les réductions moyenne de la charge en PRD, en coliformes totaux et en Enterococcus étaient significativement plus grandes dans le TNAB. À faible débit, les réductions moyenne de la charge en PRD, en P total, en coliformes totaux, en coliformes fécaux, en E. coli et en Enterococcus étaient plus significativement grandes dans le TNAB. Les charges moyennes en polluants n’étaient dans aucun cas significativement plus élevées dans le TAB que dans le TNAB. On peut améliorer la qualité de l’eau d’un ruisseau intermittent en empêchant le bétail de s’en approcher à moins de 3 à 5 m, tandis que s’il a accès au ruisseau, il peut nuire à la qualité de l’eau.

Date de modification :