The Translation Elongation Factor eEF-1Bß1 Is Involved in Cell Wall Biosynthesis and Plant Development in Arabidopsis thaliana.

Hossain, Z., Amyot, L., McGarvey, B.D., Gruber, M.Y., Jung, J., et Hannoufa, A. (2012). « The Translation Elongation Factor eEF-1Bß1 Is Involved in Cell Wall Biosynthesis and Plant Development in Arabidopsis thaliana. », PLoS ONE, 7(1, Article No. e30425). doi : 10.1371/journal.pone.0030425  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Chez les eucaryotes, le facteur d’élongation de la traduction eEF-1Bß1 (EF1Bß) est un facteur d’échange des nucléotides guanine qui joue un rôle important dans l’élongation de la traduction. Avec la présente étude, nous montrons que la protéine EF1Bß se trouve dans la membrane plasmatique et le cytoplasme, et que les transcrits devraient être exprimés dans la plupart des tissus des plantules. Quand nous avons coupé l’axe florifère, nous avons constaté que la protéine EF1Bß se trouve surtout dans les vaisseaux du xylème et le cambium interfasciculaire. Le silençage du gène EF1Bß chez efß a donné lieu au phénotype nain avec une diminution de 38 % de la lignine totale et de 20 % de la cellulose cristalline. Chez ce mutant non fonctionnel, le rapport des monomères de lignine S/G était également plus faible que chez les plantes de type sauvage, bien qu’aucun changement n’ait été décelé chez le mutant transformé qui avait retrouvé ses fonctions grâce à la présence du gène EF1Bb. L’analyse histochimique du mutant non fonctionnel a révélé un appareil vasculaire réduit, avec des vaisseaux plus petits dans l’axe florifère. La surexpression du EF1Bß chez un mutant eli1 a restauré le phénotype sauvage et aboli les dépôts de lignine ectopiques de même que les défauts d’expansion cellulaire du mutant. Ensemble, ces données suggèrent fortement un rôle pour la protéine EF1Bß dans le développement de la plante et la formation de la paroi cellulaire chez Arabidopsis.

Date de modification :