Tillage practices of a clay loam soil affect soil aggregation and associated C and P concentrations.

Messiga, A.J., Ziadi, N., Angers, D.A., Morel, C., et Parent, L.-É. (2011). « Tillage practices of a clay loam soil affect soil aggregation and associated C and P concentrations. », Geoderma, 164(3-4), p. 225-231. doi : 10.1016/j.geoderma.2011.06.014  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans les cultures à long terme, on trouve dans le sol de surface de plus fortes accumulations de matière organique du sol (MOS) et de phosphore (P) en régime sans travail du sol (ST) qu’en régime de labour avec charrue à versoirs (CV). Notre objectif était d’évaluer les effets des régimes ST et CV sur la répartition concomitante de MOS et de P et les caractéristiques de sorption des agrégats hydrostables et des particules non agrégées. L’étude a été menée au Québec (Canada), dans le cadre d’une expérience à long terme de rotation maïs-soja (établie en 1992) réalisée dans un loam argileux de la série Saint Blaise (Gleysol gris foncé). Des échantillons de sol ont été prélevés à l’automne 2007 dans la couche de 0 à 5 cm de profondeur dans des parcelles cultivées en régime ST et CV fertilisées à raison de 35 kg P ha-1 et 160 kg N ha-1. Nous avons séparé les échantillons en trois catégories de tailles d’agrégats hydrostables (macroagrégats, 2 000-250 μm; mésoagrégats, 250‑180 μm; microagrégats, 180‑53 μm) et particules de taille limon + argile (< 53 μm) en procédant par tamisage par voie humide. Les macroagrégats constituaient 60,2 et 48,5 % du poids total du sol en régime ST et en régime CV, respectivement. Dans les sols tamisés par voie humide provenant des parcelles en régime ST, nous avons noté une augmentation de la concentration de P extractible à l’eau (Pe) selon l’ordre suivant : particules de taille limon + argile < micro- < méso- < macro-agrégats; en régime CV, les fractions de micro-, méso- et macro-agrégats présentaient la même concentration de Pe, la concentration la plus faible de Pe étant observée pour les particules de taille limon + argile. La hiérarchie des catégories de tailles d’agrégats en régime ST pour ce qui est de la concentration de Pe a également prévalu pour ce qui est de la teneur en carbone, ce qui indique que le Pe dépend de l’agrégation du sol, qui est fonction de l’accumulation de MOS. La faible concentration de Pe mesurée dans les particules de taille limon + argile pourrait être due à la rétention accrue de P par les oxydes réactifs et les alumino-silicates hautement désordonnés présents dans les particules de taille limon + argile , ce qui réduirait la quantité de P soluble émise par ces particules. Les caractéristiques différentes de sorption du P des particules solides en régime ST et en régime CV constituent un aspect important de cette étude. La valeur maximale de sorption du P (valeur Smax) des particules de taille limon + argile était deux fois plus élevée que la valeur maximale établie pour les agrégats hydrostables. Les caractéristiques de sorption reflètent la hiérarchie observée en régime ST pour le C organique et le Pe, ce qui indique l’existence d’un lien plus étroit entre la MOS et la dynamique du P dans les agrégats par rapport au régime CV.