Incidence des herbicides résiduels du maïs sur le rendement du soja planté la même saison et les dommages à cette culture.

Soltani, N., Mashhadi, H.R., Mesgaran, M.B., Cowbrough, M., Tardif, F.J., Chandler, Kevin, Nurse, R.E., Swanton, C.J., et Sikkema, P.H. (2011). « Incidence des herbicides résiduels du maïs sur le rendement du soja planté la même saison et les dommages à cette culture. », Canadian Journal of Plant Science, 91(3), p. 571-576. doi : 10.4141/cjps10110  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans de rares cas, il arrive qu’on supprime de piè tres peuplements de maïs pour ressemer du soja, plus tard au printemps, bien que des herbicides résiduels aient déjà été appliqués. En l’espace de trois ans (de 2005 à 2007), les auteurs ont procédé à neuf études sur le terrain à quatre endroits de l’Ontario (Canada) en vue d’établir l’intervalle minimum entre l’application d’herbicides résiduels au maïs et les semis de soja. Ils ont utilisé pour cela cinq prémélanges ou mélanges extemporanés courants d’herbicides résiduels qu’ils ont appliqués 6, 4, 2 ou 0 semaines avant de semer du soja. En général, les dommages s’aggravent quand l’intervalle entre l’application des herbicides et les semis diminue. L’isoxaflutole additionné d’atrazine entraîne jusqu’à 28 % de dommages et réduit les peuplements, la biomasse ainsi que le rendement de jusqu’à 7, 49 et 42 %, respectivement. Le s-métolachlore/atrazine et le s-métolachlore additionné de mésotrione et d’atrazine engendrent des dommages de 0 à 17 %, sans incidence sur le peuplement, la biomasse et le rendement, hormis une diminution de 18% de la biomasse lorsque le s-métolachlore additionné de mésotrione et d’atrazine est appliqué la même semaine que les semis. Le rimsulfuron additionné de s-métolachlore et de dicamba cause jusqu’a` 68 % de dommages et réduit le peuplement, la biomasse et le rendement de jusqu’à 18, 56 et 26 %, respectivement. Le diméthenamide additionné de dicamba/atrazine engendre jusqu’à 90 %de dommages et réduit le peuplement, la biomasse et le rendement de jusqu’à 43, 77 et 54 %, respectivement. Compte tenu de ces résultats, on conseille aux producteurs de maïs de choisir des herbicides moins dommageables pour le soja à mesure qu’avance la période printanière des semis. De cette manière, ils pourront ressemer du soja advenant le cas où la saison serait trop avancée pour que la culture du maïs ne devienne plus rentable.

Date de modification :