Soil and Crop Response to Varying Levels of Compaction, Nitrogen Fertilization, and Clay Content.

Gregorich, E.G., Lapen, D.R., Ma, B.-L., McLaughlin, N.B., et VandenBygaart, A.J. (2011). « Soil and Crop Response to Varying Levels of Compaction, Nitrogen Fertilization, and Clay Content. », Soil Science Society of America Journal, 75(4), p. 1483-1492. doi : 10.2136/sssaj2010.0395  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le compactage a une incidence sur presque toutes les propriétés et les fonctions du sol, et donc sur la croissance, la répartition et la fonction des racines de même que sur la productivité des récoltes. Nos objectifs dans le cadre de cette étude étaient d’évaluer les effets du compactage, de la fertilisation azotée et de la texture du sol sur la croissance et le rendement du maïs (Zea mays L.), et de déterminer si une fertilisation azotée supplémentaire pouvait compenser les faibles rendements causés par le compactage. Le sol a été compacté pendant trois ans en vue d’obtenir deux traitements de compactage durant l’année 1 et quatre traitements de compactage durant les années 2 et 3; l’engrais azoté a été appliqué selon deux doses différentes durant l’année 1 et selon quatre doses différentes pour chaque traitement de compactage durant les années 2 et 3; le rendement a été mesuré au cours de chacune des trois années, et les propriétés liées au sol et à la croissance des cultures ont été mesurées après 2 et 3 ans. La variation de la texture du sol dans les parcelles expérimentales nous a permis d’évaluer en partie les effets du contenu en argile sur le sol ainsi que la réponse des cultures au compactage. Le compactage a réduit de manière considérable la croissance et la productivité des plantes; les rendements ont diminué de jusqu’à 2,7 Mg ha-1 (33 %) et la matière sèche, de 4,1 Mg ha-1 (26 %) dans les sols compactés. L’absence de compactage pendant un an a permis le rétablissement de la croissance des cultures et des rendements. Ainsi, le rendement grainier après deux années consécutives de compactage (5,21 Mg ha-1) a été sensiblement plus faible que le rendement obtenu après une année de compactage suivie d’une année sans compactage (7,59 Mg ha-1). Le compactage a augmenté la résistance du sol près du fond de la couche labourée, où les effets du compactage étaient apparents. Les baisses de rendement dues au compactage étaient plus importantes dans les sols renfermant plus d’argile, et ont été attribuées à des conditions physiques défavorables du sol plutôt qu’à une fertilisation azotée limitée.