A meta-analysis of QTL associated with ear rot resistance in maize.

Xiang, K., Zhang, Z.M., Reid, L.M., Zhu, X., Yuan, G.S., et Pan, G.-T. (2010). « A meta-analysis of QTL associated with ear rot resistance in maize. », Maydica, 55, p. 281-290.

Résumé

Chez le maïs, les trois principales maladies de l’épi sont la pourriture de l’épi, causée par Aspergillus ainsi que les fusarioses de l’épi à Fusarium et à Gibberella. Ces trois champignons sont responsables de la plupart des pertes de rendement et de qualité attribuables à des maladies. Pour identifier les régions chromosomiques comprenant des locus à caractères quantitatifs (QTL) pour la résistance à ces trois maladies et pour examiner les liens entre ces résistances, nous avons utilisé 87 (quatre-vingt-sept) QTL initiaux mis en évidence dans 14 études pour projeter des méta-QTL (MQTL) sur une carte de liaisons génétiques à haute densité (IBM2 neighbors 2008). Les résultats ont montré que 29 MQTL (chaque MQTL comprenant deux à six des QTL initiaux) étaient projetés sur les chromosomes 1 à 8. Nous avons recommandé l’utilisation de six MQTL situés sur les chromosomes 3 et 4 pour améliorer la résistance à ces trois maladies de l’épi dans le cadre du programme de sélection assistée par marqueurs. La méta-analyse a également révélé que les QTL des différents types de maladies de l’épi de même que les sources de résistance étaient regroupés sur les mêmes régions chromosomiques, notamment sur les segments bins 3,04 et 2,08. Sur huit sources de résistance, CO387 contribuait à 18 des 29 MQTL.

Date de modification :