Varied tolerance to NaCl salinity is related to biochemical changes in two contrasting lettuce genotypes.

Mahmoudi, H., Kaddour, R., Huang, A.J., Nasri, N., Olfa, B., M’Rah, S., Hannoufa, A., Mokhtar, L., et Zeineb, O. (2011). « Varied tolerance to NaCl salinity is related to biochemical changes in two contrasting lettuce genotypes. », Acta Physiologiae Plantarum, 33(5), p. 1613-1622. doi : 10.1007/s11738-010-0696-2  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le stress salin perturbe une multitude de processus physiologiques chez les plantes, dont la photosynthèse et la croissance. Afin d’étudier les changements biochimiques associés à l’adaptation physiologique et cellulaire à la salinité, nous avons cultivé deux variétés de laitue (Verte et Romaine) en régime hydroponique avec des apports de 0, 100 ou 200 mM de NaCl. À la concentration de 100 mM de NaCl, la variété Verte a affiché une meilleure croissance que la variété Romaine, mais à la concentration de 200 mM de NaCl la diminution de la croissance était à peu près égale chez les deux génotypes. L’activité photosynthétique nette était différente chez les deux variétés en l’absence de NaCl et 8 jours après l’apport de NaCl, mais la différence diminuait après un stress salin prolongé (14 jours). À la concentration de 100 mM de NaCl, la variété Verte affichait une plus grande concentration de proline dans les feuilles ainsi qu’une moins grande concentration de cations totaux, en particulier de Na+, une moindre formation de malondialdéhyde (MDA) et une moindre lignification dans les racines. Les dommages aux membranes, estimés d’après la perte d’électrolytes, augmentaient avec l’augmentation de la concentration de NaCl dans les racines chez les deux variétés, mais à la concentration de 100 mM de NaCl la perte d’électrolytes était significativement plus faible chez la variété Verte que chez la variété Romaine. L’augmentation de la concentration de caroténoïdes avec l’augmentation de la concentration de NaCl était plus importante chez la variété Verte que chez la variété Romaine. Ces résultats montrent que la plus grande tolérance de la variété Verte à la concentration de 100 mM de NaCl est liée à une accumulation moins importante de cations totaux et de Na+ toxique dans les racines et à une plus grande accumulation de métabolites antioxydants dans les feuilles et les racines.

Date de modification :