Calendar and degree-day requirements for emergence of adult Macroglenes penetrans (Kirby), an egg-larval parasitoid of wheat midge, Sitodiplosis mosellana (Géhin).

Elliott, R.H., Mann, L.W., et Olfert, O.O. (2011). « Calendar and degree-day requirements for emergence of adult Macroglenes penetrans (Kirby), an egg-larval parasitoid of wheat midge, Sitodiplosis mosellana (Géhin). », Crop Protection, 30(4), p. 405-411. doi : 10.1016/j.cropro.2010.12.007  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le chalcidoïde Macroglenes penetrans (Kirby) est un important parasitoïde de la cécidomyie du blé (Sitodiplosis mosellana (Géhin)) en Europe et dans l’Ouest canadien. Entre 1991 et 2000, nous avons étudié l’émergence des parasitoïdes adultes en relation avec les jours civils et les cumuls des degrés-jours (dj) supérieurs à cinq seuils de température de l’air à 12 sites en Saskatchewan. Les mâles ont émergé 1 à 2 jours avant les femelles. Les dates correspondant à l’émergence de 10 %, de 50 % et de 90 % des adultes (mâles et femelles) étaient le16 juillet, le 21 juillet et le 30 juillet, respectivement. Les écarts-types (É.-T.) font état d’une variation de 6,2 à 7,7 jours dans les dates d’émergence. Cette variation était liée aux cumuls des degrés-jours entre le 1ermars et le 31 juillet. Les guêpes ont émergé 2 à12 jours plus tôt que prévu aux sites présentant les plus forts cumuls, mais 2 à 17 jours plus tard que prévu aux sites présentant les plus faibles cumuls. Le cumul des degrés-jours supérieurs à 9 °C a fourni l’estimation la plus précise de la date correspondant à l’émergence de 10 % (450 dj, É.-T. = 2,4 j) et de 90 % (579 dj, É.‑T. = 5,0 j) des adultes, tandis que les cumuls des degrés-jours supérieurs à 5 ou à 9 °C ont fourni l’estimation la plus précise de la date correspondant à l’émergence de 50 % des adultes (823 dj, É.‑T. = 3,0 j; 503 dj, É.‑T. = 3,1 j, respectivement). Les écarts entre les taux d’émergence prévus et observés étaient plus importants aux sites exposés à des précipitations faibles ou élevées. Dans la plupart des cas, les adultes ont émergé 1 à 8 jours plus tôt que prévu aux sites ayant reçu 20 à 40 mm de pluie en mai, mais 1 à 11 jours plus tard que prévu aux sites ayant reçu plus de 145 mm de pluie en mai et en juin. Les cumuls des degrés-jours supérieurs à 5 ou 9 °C ont limité la variation à ces sites. Nous avons de nouveau étudié l’émergence des adultes en 2008 et en 2009. Au cours de ces deux années, les cumuls des degrés-jours supérieurs à 9 °C ont permis de prévoir à 0,1 à 2,2 jours près les dates correspondant à l’émergence de 10 %, de 50 % et de 90 % des adultes. Des cartes prévisionnelles fondées sur le cumul des degrés-jours supérieurs à 9 °C pourraient aider les producteurs à surveiller leurs champs pour y détecter la présence éventuelle des guêpes. Avec un tel outil, les producteurs pourraient ajuster les dates, les doses et les emplacements des traitements contre la cécidomyie du blé en vue de protéger les parasitoïdes et d’assurer leur conservation.