Development of a Plant-based Vaccine against Porcine reproductive and respiratory syndrome virus:Research Progress and Future Prospects.

Wang, A.M., Wang, D.J., Chowda-Reddy, R.V., Chen, H., et Ma, S. (2011). « Development of a Plant-based Vaccine against Porcine reproductive and respiratory syndrome virus:Research Progress and Future Prospects. », The Americas Journal of Plant Science and Biotechnology, 5(Spec. Issue 1), p. 127-131.

Résumé

Le syndrome dysgénésique et respiratoire du porc (SDRP) est une des rares maladies qui menacent l’industrie porcine partout dans le monde. La maladie, provoquée par un virus, cause aux producteurs de porcs d’importantes pertes économiques. Comme le virus infecte la muqueuse des voies respiratoires, la mise au point d’un vaccin administrable par voie orale pour induire spécifiquement l’immunité de cette muqueuse représenterait l’approche la plus efficace pour empêcher l’infection par le virus du SDRP. Étant donné que la production de vaccins sous-unitaires sûrs dans des systèmes de cellules de mammifères, de bactéries ou d’insectes est soit impossible, soit trop chère, les plantes apparaissent comme des bioréacteurs prometteurs. Au cours des dernières années, nous avons examiné la possibilité d’utiliser des plantes pour mettre au point un vaccin économique contre le SDRP, administrable par voie orale. Nous avons utilisé la sous-unité B de la toxine cholérique (CtB, pour cholera toxin B subunit) de Vibrio cholerae comme adjuvant et la protéine GP5 du virus du SDRP ou son épitope neutralisant (EN‑GP5) comme antigène vaccinal. Nous avons constaté que la protéine GP5 et la protéine de fusion CTB‑GP5 n’étaient pas décelables chez le tabac transgénique, même si de grandes quantités d’ARNm correspondant étaient évidentes. Le niveau d’expression de la protéine CTB-GP5-NE dans les plantes transgéniques variait de 0,003 à 0,087 % des protéines solubles totales, et la protéine recombinée issue des plantes était biologiquement active. Pour augmenter le rendement des plantes hôtes en CTB-GP5-NE, nous avons mis au point un système d’expression viral basé sur le virus de la mosaïque du soja. Nous discutons, ici, des progrès de notre recherche, des défis qui nous attendent et des applications futures d’un vaccin d’origine végétale contre le SDRP.

Date de modification :