Experimental Investigations into the Insecticidal, Fungicidal, and Bactericidal Properties of Pyrolysis Bio-oil from Tobacco Leaves Using a Fluidized Bed Pilot Plant.

Booker, C.J., Bedmutha, R., Vogel, T., Gloor, A., Xu, R., Yeung, K.K.-C., Scott, I.M., Conn, K.L., Berruti, F., et Briens, C. (2010). « Experimental Investigations into the Insecticidal, Fungicidal, and Bactericidal Properties of Pyrolysis Bio-oil from Tobacco Leaves Using a Fluidized Bed Pilot Plant. », Industrial & Engineering Chemistry Research, 49(20), p. 10074-10079. doi : 10.1021/ie100329z  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons obtenu une biohuile, des gaz et des produits de carbonisation du tabac par pyrolyse de feuilles de tabac dans une usine pilote à lit fluidisé sous différentes conditions de température (350, 400, 450, 500, 550 et 600 °C) et de temps de séjour (5, 10 et 17 s). Nous avons observé que les conditions optimales pour la production de biogaz étaient 500 °C et un temps de séjour de la vapeur de 5 s, ce qui donnait un rendement en biohuile de 43,4 %. Le doryphore de la pomme de terre (DPT), Leptinotarsa decemlineata L. (Coleoptères : Chrysomélidés), un ravageur des cultures de pomme de terre, et trois microorganismes (Streptomyces scabies, Clavibacter michiganensis et Pythium ultimum) qui causent de graves dommages à l’agriculture canadienne étaient fortement affectés par la biohuile de tabac produite à toutes les températures de pyrolyse. Des fractions de biohuile de tabac exemptes de nicotine obtenues par extraction liquide‑liquide étaient toujours actives et entraînaient des taux de mortalité élevés chez le DPT et une inhibition de la croissance des microorganismes. La possibilité d’utiliser la biohuile du tabac comme insecticide confère davantage de valeur à la biomasse et au procédé de pyrolyse.

Date de modification :