Effect of controlled atmosphere storage on internal ethylene, alpha-farnesene, total esters, and total phenolic concentrations of apples.

Chu, C.-L., Young, J.C., et Tsao, R. (2010). « Effect of controlled atmosphere storage on internal ethylene, alpha-farnesene, total esters, and total phenolic concentrations of apples. », Acta Horticulturae (ISHS), 857, p. 89-96.

Résumé

Trois variétés de pommes ont été récoltées dans un verger expérimental puis conservées en entrepôt frigorifique, sous atmosphère contrôlée ou sous atmosphère appauvrie en oxygène. Chez la variété ‘McIntosh’, l’échaudure est apparue en novembre dans le lot conservé à 20 oC et en mars dans les lots conservés en entrepôt frigorifique ou sous atmosphère contrôlée à 3 oC. La variété ‘Empire’ est demeurée exempte d’échaudure dans toutes les conditions d’entreposage. Chez la variété ‘Delicious’ entreposée à 0 oC, l’échaudure est apparue en mars. Les concentrations d’éthylène dans les pommes étaient plus élevées en janvier que dans les mois précédents ou suivants. En janvier, elles étaient moins élevées dans les pommes entreposées sous atmosphère contrôlée ou sous atmosphère appauvrie en oxygène que dans celles conservées en entrepôt frigorifique. Chez les pommes des trois variétés entreposées dans les mêmes conditions, les concentrations d’esters totaux et d’alpha‑farnésène étaient plus élevées en mars qu’en novembre. En mars, les concentrations d’esters totaux étaient moins élevées chez les pommes entreposées sous atmosphère appauvrie en oxygène que chez les pommes placées en entrepôt frigorifique ou entreposées sous atmosphère contrôlée. Dans l’ensemble, il y avait une relation linéaire positive entre les concentrations d’esters totaux et les concentrations d’alpha‑farnésène. Les concentrations de phénols totaux étaient presque deux fois plus élevées dans la peau des pommes que dans la chair, et les concentrations dans la peau comme dans la chair étaient plus de deux fois moindres chez la variété ‘Empire’ que chez les variétés ‘McIntosh’ et ‘Delicious’.