Environment and soil conditions influence pre- and postemergence herbicide efficacy in soybean.

Stewart, C.L., Nurse, R.E., Hamill, A.S., et Sikkema, P.H. (2010). « Environment and soil conditions influence pre- and postemergence herbicide efficacy in soybean. », Weed Technology, 24(3), p. 234-243. doi : 10.1614/WT-09-009.1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Choisir l’option la plus efficace en matière d’herbicides de prélevée et de postlevée ainsi que le calendrier d’application idéal peut s’avérer difficile pour les producteurs de soja. Les conditions climatiques durant les 14 jours précédant et suivant l’application d’herbicide peuvent compliquer encore davantage les décisions, en raison de leur incidence sur l’efficacité des herbicides. Neuf essais au champ ont été réalisés à trois endroits dans le sud-ouest de l’Ontario, de 2003 à 2006, afin de déterminer les herbicides de prélevée et de postlevée les plus efficaces pour les cultures de soja aux fins de la lutte contre le chénopode blanc, la petite herbe à poux, la sétaire verte et l’amarante à racine rouge. Lorsque les précipitations étaient faibles au moins sept jours avant et après l’application d’herbicide, l’efficacité de la lutte était moindre dans le cas des traitements comprenant de l’imazéthapyr (prélevée ou postlevée) ou du flumetsulame/S-métolachlore (formulation prémélangée) (en prélevée). Lorsque les précipitations cumulatives enregistrées durant les 12 jours suivant l’application en prélevée dépassaient la moyenne mensuelle d’au moins 60 %, on a noté une diminution de l’efficacité de la lutte contre le chénopode blanc lorsqu’on appliquait du métribuzine, et une diminution de l’efficacité de la lutte contre la sétaire verte lorsqu’on appliquait de l’imazéthapyr. Le report de l’application d’imazéthapyr + bentazone à un stade de croissance ultérieur du soja a entraîné une diminution de l’efficacité de la lutte contre le chénopode blanc et la sétaire verte; les conditions environnementales ont toutefois semblé avoir une incidence sur ces résultats. L’occurrence de précipitations le jour de l’application a davantage diminué l’efficacité de la lutte contre la petite herbe à poux et l’amarante à racine rouge dans le cas de l’application de quizalofop-p-éthyle + thifensulfuron-méthyle + bentazone que dans le cas de l’application d’imazéthapyr + bentazone. Le rendement du soja a varié parmi les différents traitements de postlevée en raison de la diminution de l’efficacité de la lutte contre les mauvaises herbes. Cette étude confirme que les conditions environnementales avant et après l’application ainsi que le calendrier d’application ont une incidence sur l’efficacité des herbicides et devraient être pris en compte par les producteurs lorsqu’ils choisissent un programme d’herbicides.

Date de modification :