Pathogen removal in farm-scale psychrophilic anaerobic digesters processing swine manure.

Massé, D.I., Gilbert, Y., et Topp, E. (2011). « Pathogen removal in farm-scale psychrophilic anaerobic digesters processing swine manure. », Bioresource Technology, 102(2), p. 641-646. doi : 10.1016/j.biortech.2010.08.020  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans les travaux présentés ici, nous avons évalué l’efficacité de la digestion anaérobie psychrophile à l’échelle commerciale au moyen de digesteurs à alimentation discontinue en série pour l’élimination des organismes pathogènes du fumier de porc. Nous avons examiné l’effet de la durée du cycle de traitement et des régimes d’écoulement hydraulique sur l’efficacité de l’élimination des organismes pathogènes. Pour ce faire, nous avons surveillé pendant une période de deux ans deux ensembles de digesteurs en série exploités par la méthode classique (DGS1 et DGS2) et deux ensembles alimentés simultanément durant le sous tirage (DGS3 et DGS4). La digestion anaérobie psychrophile en digesteurs à alimentation discontinue en série a permis d’abaisser dans une mesure significative la concentration des coliformes, Salmonella, Campylobacter spp. et Y. enterocolitica, les populations initiales, respectivement d’environ 106 UFC g-1, 103 UFC g-1, 103 UFC g-1 et 104 UFC g-1, ayant baissé au point de n’être plus détectables dans la plupart des échantillons. Par ailleurs, la densité des populations de Clostridium perfringens et Enterococcus spp. à Gram positif est demeurée élevée (105 UFC g-1) dans les digesteurs durant tout le traitement. La digestion en aérobie psychrophile en digesteurs à alimentation discontinue en série a permis de maintenir l’élimination des organismes pathogènes au même niveau lorsque la durée du cycle de traitement a été réduite de deux semaines à une semaine. Les bilans massiques des acides gras volatils ont révélé l’existence de courts circuits dans l’alimentation d’une valeur moyenne atteignant 6,3 % et 6,4 % pour les ensembles DGS3 et DGS4 respectivement, ce qui a entraîné une baisse importante de la performance globale de ces digesteurs pour l’élimination des organismes pathogènes. Les résultats que nous avons obtenus dans ces travaux démontrent que la digestion anaérobie à basse température peut éliminer ou réduire dans une mesure significative les populations d’organismes indicateurs et d’organismes pathogènes du fumier de porc brut.

Date de modification :