Genetic diversity and classification of maize landraces from China's Sichuan Basin based on agronomic traits, quality traits, combining ability and SSR markers.

Xiang, K., Yang, K.C., Pan, G.-T., Reid, L.M., Li, W.T., Zhu, X., et Zhang, Z.M. (2010). « Genetic diversity and classification of maize landraces from China's Sichuan Basin based on agronomic traits, quality traits, combining ability and SSR markers. », Maydica, 55(1), p. 85-93.

Résumé

Nous avons analysé 22 races locales de maïs représentatives de tous les écosystèmes du bassin du Sichuan, en nous fondant sur les caractères agronomiques, les caractères déterminant la qualité du grain, l’aptitude à la combinaison ainsi que divers marqueurs SSR (Simple Sequence Repeat). Parmi les 22 races, ce sont les races Dazhaibaogu, Dahuang et Yuzuibaogu qui ont donné la meilleure performance agronomique, tandis que les races Nuoyumi, Rongzhaiyumi et Dadudu ont respectivement donné les grains les plus riches en huile, en protéines et en amidon. Nous avons étudié 13 des races, à maturation intermédiaire à tardive, quant à leur aptitude à se combiner avec 5 génotypes de référence. L’effet de l’aptitude générale à la combinaison sur le rendement grainier individuel présentait des variations appréciables parmi les 13 races : cet effet était particulièrement prononcé chez 5 des races : Hanyuanhongbaogu, Dabaimaya, Xuesi, Dahuang et Dazhaibaogu. En nous fondant sur les effets de l’aptitude spécifique à la combinaison sur le rendement grainier individuel, nous avons obtenu une classification préliminaire des 13 races en trois groupes hétérotiques. Au moyen de 41 marqueurs SSR, nous avons établi l’empreinte génétique de 220 individus, provenant des 22 races locales, afin de déterminer la diversité génétique des races étudiées. Pour l’ensemble des 22 races, le nombre de bandes polymorphes était de 211, le pourcentage de bandes polymorphes était de 74,18 %, l’indice de diversité génétique était de 0,27, le nombre effectif d’allèles était de 1,47, et l’indice d’information de Shannon était de 0,40. Nous avons classé les 22 races en 3 groupes en nous fondant sur les marqueurs SSR. Ces groupes se sont révélés associés aux conditions écologiques des écosystèmes d’où provenaient les races. Dans le cadre de la présente étude, ce sont les races locales Dazhaibaogu, Dahuang, Yuzuibaogu, Xuesi et Dabaimaya qui se sont révélées les plus prometteuses comme sources de caractères pour un programme d’amélioration du maïs.

Date de modification :