Field Observations on Tetraploid Red Raspberry Genotypes.

Jamieson, A.R. et McLean, N.L. (2009). « Field Observations on Tetraploid Red Raspberry Genotypes. », Acta Horticulturae (ISHS), 777, p. 183-187.

Résumé

Nous avons recueilli des graines issues de croisements entre génotypes diploïdes (2n = 2x = 14) de framboisier, puis nous les avons stérilisées en surface, coupées en deux, placées sur milieu de culture renfermant de la colchicine et laissées à germer. Nous avons ensuite fait raciner in vitro les plantules survivantes, puis nous avons acclimaté en serre les plantules avec racines. Nous avons enfin planté au champ les 146 framboisiers ainsi obtenus, en vue d’une évaluation de leurs caractéristiques morphologiques et horticoles. Nous avons déterminé le nombre chromosomique d’un certain nombre de sujets, en examinant des cellules de méristème racinaire en cours de mitose ou des cellules-mères de pollen en cours de méiose. Nous avons ainsi pu établir que le nombre de chloroplastes que renferment les cellules de garde des feuilles présente une forte corrélation avec la ploïdie, ce nombre étant de 10,8 chez les sujets diploïdes et de 23,1 chez les tétraploïdes (2n = 4x = 28). Les mesures préliminaires que nous avons prises chez les framboisiers cultivés au champ semblent indiquer que la ploïdie a également eu une incidence sur la grandeur et la fertilité des fleurs, sur le nombre et la grosseur des drupéoles, sur la grosseur des graines et sur la morphologie des feuilles.