DNA barcodes for 1/1000 of the animal kingdom.

Hebert, P.D.N., deWaard, J.R., et Landry, J.-F. (2009). « DNA barcodes for 1/1000 of the animal kingdom. », Biology Letters, 6(3), p. 359-362. doi : 10.1098/rsbl.2009.0848  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans la présente étude, nous signalons les codes à barres ADN de plus de 1 300 espèces de lépidoptères de l’Est de l’Amérique du Nord et établissons que 99,3 % de ces espèces possèdent des séquences d’ADN caractéristiques. Les divergences intraspécifiques ne dépassaient pas en moyenne 0,43 % dans cet assemblage, mais la plupart des valeurs étaient inférieures à cette moyenne. De grandes divergences (plus de 2 %) du code à barres chez 5,1 % des espèces, avec souvent la présence sympatrique de deux groupes de codes à barres, contribuaient à augmenter cette moyenne. Une analyse détaillée de quelques uns de ces cas a révélé que des espèces n’étaient pas répertoriées par le système taxonomique actuel. Cette étude a également permis une vérification à grande échelle de l’ampleur de la divergence régionale des séquences de codes à barres; les résultats obtenus indiquent que la différentiation géographique des lépidoptères de l’Est de l’Amérique du Nord est faible, même après comparaison de populations éloignées les unes des autres d’une distance aussi grande que 2 800 km. Les résultats actuels indiquent qu’il est possible de créer un système très efficace d’identification des lépidoptères dans cette région à l’aide de peu de données par espèce, compte tenu de la faible variation intraspécifique. Comme la plupart des taxons terrestres et marins sont susceptibles de posséder une structure de population semblable, il est possible de mettre au point assez facilement un système d’identification efficace à base d’ADN.