Effect of halosulfuron applied preplant incorporated, preemergence, and postemergence on dry bean.

Soltani, N., Nurse, R.E., Shropshire, C., et Sikkema, P.H. (2009). « Effect of halosulfuron applied preplant incorporated, preemergence, and postemergence on dry bean. », Weed Technology, 23(4), p. 535-539. doi : 10.1614/WT-09-047.1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons mené cinq essais au champ durant deux années (2007 et 2008) dans diverses localités d’Ontario pour évaluer la tolérance des haricots secs de type noir, canneberge, rognon, otebo, rose, pinto, petit rouge mexicain (PRM) ou blanc à l’halosulfuron appliqué en présemis avec incorporation (PPI), en prélevée (PRE) ou en postlevée (POST) à raison de 35 ou 70 g m.a./ha. Nous avons observé peu de dommages (3 % ou moins) chez les haricots traités à l’halosulfuron en PPI ou en PRE. À Exeter et à Ridgetown, l’application d’halosulfuron en POST à raison de 35 ou 70 g/ha a respectivement provoqué 3 à 5 % ou 4 à 8 % de dommages, 1 semaine après l’application. Cependant, ces dommages étaient temporaires, et aucun dommage appréciable n’était observable 2 ou 4 semaines après l’application. À Harrow, l’application d’halosulfuron en POST à raison de 35 ou 70 g/ha a provoqué jusqu’à 4 % ou 14 % de dommages, respectivement. L’halosulfuron appliqué en PPI, en PRE ou en POST à raison de 35 ou 70 g/ha n’a causé aucune diminution de la hauteur de la plante, sauf dans le cas du haricot rognon, dont la hauteur a été réduite de 6 % par la dose de 70 g/ha, et du haricot blanc, dont la hauteur a été réduite de 3 % par les deux doses. L’halosulfuron appliqué en PPI, en PRE ou en POST à raison de 35 ou 70 g/ha n’a causé aucune diminution du rendement en graines, sauf dans le cas du haricot rognon, dont le rendement a été réduit de 9 % par la dose de 35 g/ha et de 10 % par celle de 70 g/ha, du haricot otebo, dont le rendement a été réduit de 3 % par la dose de 70 g/ha, et du haricot blanc, dont le rendement a été réduit de 7 % par les deux doses. Nos résultats révèlent qu’il existe une marge de sécurité adéquate pour l’ensemble des cultures de haricot sec lorsque l’halosulfuron est appliqué en PPI ou en PRE à raison de 35 ou 70 g/ha. De plus, il existe une marge de sécurité adéquate pour les haricots noir, canneberge, rose, pinto et PRM lorsque l’halosulfuron est appliqué en POST à raison de 35 ou 70 g/ha. Cependant, il faudrait des recherches plus poussées pour vérifier la tolérance des haricots rognon, otebo et blanc à l’halosulfuron appliqué en POST.

Date de modification :