Effect of herbicide-fungicide tank-mix combinations on weed control and tomato tolerance.

Robinson, D.E. et Nurse, R.E. (2009). « Effect of herbicide-fungicide tank-mix combinations on weed control and tomato tolerance. », Acta Horticulturae (ISHS), 823, p. 129-134.

Résumé

L’application de mélanges en cuve de fongicides/bactéricides et d’herbicides peut entraîner une augmentation du rendement. On dispose cependant de peu de renseignements sur les effets des mélanges en cuve d’herbicides et de fongicides à base de strobilurine sur les tomates de transformation en Ontario. Au total, on a mené six essais au champ sur une période de trois ans (2004-2006) en Ontario afin d’étudier les effets du rimsulfuron, du thifensulfuron-méthyle et de la métribuzine combinés à de l’azoxystrobine et à de la pyraclostrobine sur les tomates de transformation. En l’absence de mauvaises herbes, on a observé des dommages visibles sur les tomates à la suite d’applications en postlevée de thifensulfuron-méthyle combiné à de la pyraclostrobine. Le rendement total n’a cependant pas été affecté. Aucun des autres mélanges d’herbicides-fongicides n’a causé de dommages visibles, n’a retardé la maturation ni n’a réduit le rendement des cultures de tomates. En l’absence de désherbage à la main, le rimsulfuron, le thifensulfuron-méthyle et la métribuzine pourraient être mélangés en cuve soit avec de l’azoxystrobine, soit avec de la pyraclostrobine, sans qu’il y ait diminution de l’efficacité de la suppression des mauvaises herbes. L’application de thifensulfuron-méthyle, de rimsulfuron et de métribuzine avec de l’azoxystrobine ou bien de rimsulfuron et de métribuzine avec de la pyraclostrobine pourrait permettre aux producteurs de tomates d’effectuer un traitement à simple passage contre les mauvaises herbes nuisibles et les maladies en Ontario. On recommande de ne pas mélanger en cuve le thifensulfuron-méthyle et la pyraclostrobine en raison des risques de dommages.

Date de modification :