Colonisation d’un grand nombre de plants de maïs canadiens par la bactérie fixatrice d’azote Gluconacetobacter diazotrophicus.

Tian, G., Pauls, K.P., Dong, Z., Reid, L.M., et Tian, L.-N. (2009). « Colonisation d’un grand nombre de plants de maïs canadiens par la bactérie fixatrice d’azote Gluconacetobacter diazotrophicus. », Canadian Journal of Plant Science, 89(6), p. 1009-1016. doi : 10.4141/CJPS08040  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le Gluconacetobacter diazotrophicus est une bactérie fixatrice d’azote découverte chez la cane à sucre. Afin d’étudier la capacité du G. diazotrophicus de coloniser le maïs (Zea mays), nous avons inoculé la bactérie aux racines de sujets de 17 lignées pures de maïs grain et de 10 variétés de maïs sucré. Trente jours plus tard, nous avons vérifié la présence de la bactérie dans les tissus des sujets à l’aide de la méthode de réaction en chaîne de la polymérase avec amorces. Nous avons établi que le G. diazotrophicus peut être inoculé à de nombreux génotypes de maïs. La bactérie a été détectée chez 11 des 17 lignées de maïs grain et 9 des 10 variétés de maïs sucré, le pourcentage de sujets colonisés étant de 74,1 %. La bactérie a été détectée dans les tiges et les feuilles, ce qui signifie qu’elle est capable de se déplacer depuis le site d’inoculation à d’autres organes de la plante. Elle s’est également adaptée à son nouvel hôte. Chez les sujets colonisés, la population de G. diazotrophicus se situait entre 200 et 3 000 bactéries/g de tissu frais. Certains génotypes de maïs grain et de maïs sucré n’ont pas été colonisés, ce qui révèle que certaines différences génétiques chez le Z. mays ont une incidence sur le potentiel de colonisation par la bactérie. La teneur en sucrose des tiges était plus élevée chez le maïs sucré que chez le maïs grain, et nous avons observé pour l’ensemble des génotypes une corrélation positive entre la teneur en sucrose des sujets et l’efficacité de colonisation. Nos résultats montrent que le maïs est un hôte potentiel du G. diazotrophicus.

Date de modification :