Isolation, partial sequencing, and phylogenetic analyses of Soybean mosaic virus (SMV) in Ontario and Quebec.

Viel, C., Ide, C., Cui, X., Wang, A.M., Farsi, M., Michelutti, R., et Strömvik, M.V. (2009). « Isolation, partial sequencing, and phylogenetic analyses of Soybean mosaic virus (SMV) in Ontario and Quebec. », Canadian Journal of Plant Pathology, 31(2), p. 108-113. doi : 10.1080/07060660909507579  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le virus de la mosaïque du soja (SMV) peut se trouver partout où est cultivé le soya, causant des pertes de rendement ainsi qu’une détérioration de la qualité des semences. Nous avons isolé le SMV de huit échantillons de soja collectés dans des champs situés en Ontario et au Québec, les deux plus importantes provinces productrices de soja au Canada. La région de la protéine de coque de ces isolats a été amplifiée, séquencée et comparée à 14 séquences publiées afin d’en déterminer les relations phylogénétiques. Il s’est avéré que les huit isolats étaient principalement apparentés au groupe G2 du SMV identifié aux États-Unis. Une analyse additionnelle de parcimonie de séquences partielles de SMV suggère qu’il y a au moins trois génotypes de SMV en Ontario et deux au Québec. Trois isolats représentatifs ont été utilisés aux fins d’un test de pathogénicité. Comme on s’y attendait, tous pouvaient infecter un cultivar réceptif et un cultivar résistant porteur du gène de résistance Rsv3, mais ne pouvaient infecter les cultivars résistants porteurs des gènes Rsv1, Rsv1-h ou Rsv4.

Date de modification :