Response of corn to simulated glyphosate drift followed by in-crop herbicides.

Brown, L.R., Robinson, D.E., Young, B.G., Loux, M.M., Johnson, W.G., Nurse, R.E., Swanton, C.J., et Sikkema, P.H. (2009). « Response of corn to simulated glyphosate drift followed by in-crop herbicides. », Weed Technology, 23(1), p. 11-16. doi : 10.1614/WT-08-067.1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons réalisé 13 expériences au champ en Illinois, en Indiana, en Ohio et en Ontario, de 2005 à 2007, afin de déterminer les effets d’une dérive de pulvérisation simulée de glyphosate suivie d’applications en postlevée de nicosulfuron/rimsulfuron et dicamba/diflufenzopyr ou de foramsulfuron, bromoxynil et atrazine, sur les dommages causés aux cultures de maïs non transgénique, la hauteur des plantes, leur densité, le poids sec des tiges et le rendement. La dérive de pulvérisation simulée de glyphosate à raison de 100 ou 200 g/ha a causé des dommages visibles chez 11 à 61 % des plantes et une diminution de 19 à 45 % de leur hauteur. La dérive de 200 g/ha a entraîné une réduction de 46 % du poids sec des tiges, une réduction de 28 % de la densité des plantes et une baisse de rendement de 49 à 56 %. De façon générale, la dérive de pulvérisation simulée de glyphosate suivie d’applications d’herbicides en postlevée a eu des effets additifs sur les dommages visibles, la hauteur des plantes, leur densité, le poids sec des tiges et le rendement.

Date de modification :