La biologie des mauvaises herbes au Canada. 141. Setaria faberi Herrm.

Nurse, R.E., Darbyshire, S.J., Bertin, C., et DiTommaso, A. (2009). « La biologie des mauvaises herbes au Canada. 141. Setaria faberi Herrm. », Canadian Journal of Plant Science, 89(2), p. 379-404. doi : 10.4141/CJPS08042  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La sétaire géante (Setaria faberi) est une graminée annuelle originaire de l’est de la Chine. Après avoir colonisé l’est de l’Amérique du Nord, elle poursuit son expansion vers l’ouest. Essentiellement autogame, l’espèce n’a que les graines pour moyen de reproduction. Le plant adulte peut atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur et chaque panicule produit au-delà de 2 000 semences. Fraîches, les semences entrent en dormance à faible profondeur et peuvent engendrer de petites réserves de graines persistantes. Si on ne lutte pas contre eux, les peuplements de S. faberi entraînent à l’occasion de fortes diminutions de rendement chez le maïs et le soja. Bien que plusieurs herbicides offrent un moyen de lutte chimique, au Canada et aux États-Unis, la plante résiste à certains de leurs modes d’action (ALS, ACCase et Photosystem II). Plusieurs espèces de mammifères, d’oiseaux et d’insectes vivent des feuilles et des graines de la sétaire géante.

Date de modification :