Morphologie, composition chimique et réaction au glyphosate des biotypes de pissenlit (Taraxacum officinale Weber in F.H. Wigg.).

Moyer, J.R., Boswall, A.L., Kawchuk, L.M., Entz, T., Tovell, B.C., et Lee, B.L. (2009). « Morphologie, composition chimique et réaction au glyphosate des biotypes de pissenlit (Taraxacum officinale Weber in F.H. Wigg.). », Canadian Journal of Plant Science, 89(2), p. 369-378. doi : 10.4141/CJPS08114  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les pissenlits poussant à la station de recherche de Lethbridge, en Alberta, présentent des feuilles de forme différente; il se pourrait que certains plants tolèrent le glyphosate. L’étude devait établir si la forme des feuilles résulte de variations génotypiques, si la composition chimique varie avec la forme de la feuille et si les plants réagissent différemment au glyphosate. En 1998, les chercheurs ont prélevé les plants susceptibles de tolérer le glyphosate dans un pâturage où les graminées fourragères avaient été détruites avec du glyphosate et dans un champ de luzerne (Medicago sativa L.) où l’on n’avait appliqué aucun herbicide. L’analyse d’image des plants issus de ceux recueillis à l’origine indique que ces derniers avaient des feuilles de forme sensiblement différente. L’analyse de l’ADN confirme que les plants de pissenlit prélevés à la station de recherche de Lethbridge présentent bien des génotypes différents selon la forme de la feuille. Les biotypes présentaient une concentration variable de métaux, ce qui pourrait poser des difficultés si les plants sont échantillonnés pour vérifier s’il y a contamination par les métaux. La teneur en métaux était acceptable pour un usage fourrager chez tous les biotypes. Lors des essais en serre, une dose similaire de glyphosate a diminué la croissance de tous les biotypes de 50 %. Tous les biotypes tolèrent fortement le glyphosate; au taux d’au moins 1,8 kg de matière active par hectare, les fragments de racine subsistants étaient en mesure d’assurer la croissance de nouvelles feuilles.