Soybean response to simulated dicamba/diflufenzopyr drift followed by postemergence herbicides.

Brown, L.R., Robinson, D.E., Nurse, R.E., Swanton, C.J., et Sikkema, P.H. (2009). « Soybean response to simulated dicamba/diflufenzopyr drift followed by postemergence herbicides. », Crop Protection, 28(6), p. 539-542. doi : 10.1016/j.cropro.2009.02.004  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons réalisé cinq expériences au champ en 2007 afin de déterminer les effets d’une dérive de pulvérisation simulée de dicamba/diflufenzopyr suivie d’applications en postlevée de chlorimuron-éthyle, d’imazethapyr ou de bentazone sur les dommages causés aux cultures de soja (Glycine max Merr.), le poids sec, la hauteur des plantes et le rendement. En l’absence d’application d’herbicide en postlevée, l’augmentation de la dose de dérive simulée de dicamba/diflufenzopyr a été accompagnée d’une hausse des dommages causés aux cultures de soja et d’une baisse du poids sec, de la hauteur des plantes et du rendement. L’application d’herbicides de postlevée homologués après la dérive simulée de dicamba/diflufenzopyr a entraîné une augmentation synergique des dommages aux cultures dans certains milieux. Aucun effet synergique sur le poids sec et la hauteur des plantes n’a été noté lorsque la dérive simulée était suivie d’applications d’herbicide en postlevée. On a observé un effet synergique sur le rendement, celui ci ayant diminué de 4 à 7 % de plus que prévu lorsque la dérive simulée de dicamba/diflufenzopyr était suivie de l’application de chlorimuron-éthyle. Aucun effet synergique sur le rendement n’a été observé lorsque la dérive simulée de dicamba/diflufenzopyr était suivie de l’application d’imazethapyr ou de bentazone.

Date de modification :